Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par SANPAIGNE Marine

Qui plumer en 2016?

Petit rappel pour ceux qui n'auraient toujours pas compris la situation dans laquelle se trouve la France: financièrement, le plus dur reste à venir. C'est un secret de polichinelle que de dire que notre bateau n'a plus de vents dans les voiles, donc d'argent et se fait serrer le kiki par ses banquiers ( dont les chinois pour une bonne part) et Bruxelles à tel point que l'on doit mettre en place les caisses maladies privées dés le 1er janvier 2016 pour réduire le gouffre de la sécu ( pour laquelle la CSG ne parvient toujours pas à éponger les dettes malgré les promesses des politiques). On refiscalise à tout va ( adieu les demi-parts des veuves) et on parafiscalise allègrement (les box collectent un complément à la redevance pour financer l'absence de publicité sur la télé nationale, comme EDF et les agences de l'eau...).

Ça, c'est pour l'avenir. Et pour régler le gros de la dette passée on fait comment?

Il y a quand même 1000 milliards à retrouver pour se remettre à flots, ( et pouvoir se ré-endetter sur des bases moins coûteuses d’après certains) ou en tout cas éloigner le risque de mise sous tutelle "à la Grecque".

En regardant dans ma boule de cristal à fond dans les yeux et en froncant les sourcils comme un lutteur turc...Holà! Houlà! Hop! Et bien, je vous annonce que quels que soient les gagnants des élections de 2017, le solde des comptes courants de particuliers de plus de 100 000 euros vont se retrouver aspirés par le fisc et transformés en dette de sécurité sociale, et 10% des assurances vies seront liquidées par les gestionnaires à la demande de l'état qui les échangera en bons au porteur remboursables dans 20 ans sinon plus... Vite fait bien fait, on va se faire un coup de bonneteau maison pour réduire la pression des banquiers et de Bruxelles ( qui est restée très, très, très compréhensive depuis des années...Tant que la France marche dans les pas de Merkel!).

Seul vase d'expansion possible des vases communicants

Voilà une bonne solution pour que l'électorat populaire et la consommation intérieure ne souffrent pas de la ponction.Les pigeons, ce sera inévitablement la classe moyenne qui a maintenant la grande habitude d'être ponctionnée sous des prétextes de solidarité mal ordonnée. A titre d'alibi on trouvera bien le moyen de diminuer les rémunérations des élus de 10% et les frais de fonctionnement des assemblées du même montant, question de modérer le mécontentement. Sur le coup cela fera beaucoup gueuler et un peu mal. Mais 3 ans après, plus personne n'y pensera. Ça tombera bien, juste avant les présidentielles, avec une économie qui frémira opportunément.

Pour plagier Churchill, on aura du sang et de la sueur, du foutre et des larmes. Parce qu'il faut bien que quelqu'un y passe et se dévoue pour faire dégorger la pression tyrannique de l'argent - à rendre-qui a alimenté la quiétude nationale pendant les 30 médiocres. Ceux qui partent au Portugal pour y couler une retraite paisible n'ont finalement pas tort...A Dieu va, et que ceux qui restent écopent! Moi je lâche cette boule qui n'a rien de cristal et retourne à mes poireaux!

Mame IRMA SANPAIGNE

Commenter cet article