Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

La fine équipe des correspondantes franco-australiennes

La fine équipe des correspondantes franco-australiennes

Teigan, dans un français balbutiant aux accents exotiques, a témoigné avec spontanéité de la qualité de l'accueil reçu dans la famille de Colline PIERREL, élève en seconde au lycée Saint Joseph. Etre "comme une sœur" avec sa correspondante est un beau témoignage de confiance et d'amitié. Récemment arrivée de Sydney avec Camille et Erin-Louise ( de Melbourne) par le biais de l'association australienne "AFX student exchange" l'intégration au lycée et à la vie spinalienne n'a posé aucun problème aux trois jeunes filles parties pour 2 mois à Epinal. " Il fait 40 degrés à Sydney en ce moment, c'est l'été et c'est le sud de l'Australie, aussi ici c'est un peu froid" précise la championne féminine de soccer ( nom du football en Australie, comme aux Etats Unis).

Pas de " jet lag" à déplorer pour cette fille de pilote d'avion et d'hôtesse de l'air, habituée des voyages transcontinentaux et du surf, mais un petit regret " j'aimerai parler plus en français". "Cela va venir" la rassure François-Xavier HAUBERDON, le chef d'établissement présent à l'entretien, "c'est un cap à franchir, d'environ 3 semaines. Il faut être bombardé de langue étrangère pour pouvoir réfléchir en langue locale".

Chloé et Camille de Melbourne

Chloé et Camille de Melbourne

Un voyage linguistique et d'étonnement

Ce qui a le plus intrigué Erin-Louise -accueillie en internat de première par Lorraine qui habite habituellement Portieux- ce sont les "very long french school days". Effectivement en Australie on commence l'école à 8h45 et on rentre chez soi à 15 heures 30, de quoi faire rêver de nombreux lycéens. "Etre debout à 6h45 pour se préparer à partir au lycée, Camille a un peu de mal" atteste Chloé en rigolant de son australienne. "Mais une fois lancée elle est impressionnante. Une véritable artiste, elle joue couramment 3 instruments et elle chante tout le temps! Par contre les maths ce n'est pas son affaire, c'est une littéraire. Mais on est parvenus à aménager les horaires de cours en échangeant avec Erin-Louise". "Je ne sais pas quel métier je veux faire, mais je veux vivre dans la neige 2 ans" affirme avec un grand sourire Camille "j'adore la dance et le ski". "Pas de souci, après le village de Noël de Strasbourg, le ski est au programme cet hiver" lui confirme Chloé toujours hilare " tu vas nous montrer comment tu danses sur les skis!".

Lorraine et Erin-Louise de Melbourne

Lorraine et Erin-Louise de Melbourne

"L'axe des langues est une priorité pour Saint Joseph"

"Notre établissement développe le bilinguisme dés la classe de sixième. Toute notre équipe pédagogique est convaincue de l'utilité et de la richesse des échanges individuels qui sont très bien accueillis dans nos murs" atteste le directeur de l'Etablissement Notre Dame Saint Joseph, qui assure en l'occasion l'activité de responsable local pour l'AFX. "Que ce soit des tchèques, des allemands, des espagnols, des américains ou des mexicains, ces échanges se sont toujours bien passés et cela constitue "des gros plus" pour les élèves. Nous allons d'ailleurs développer les relations linguistiques avec l'Australie car il y a beaucoup de demandes pour échanger avec des élèves français. Et l'année prochaine ce sera aussi et certainement le début des relations avec la Chine car nos premiers élèves en mandarin arriveront en 4ème". Un message d'avenir pour les élèves et leurs parents qui s'inquiétent de la désaffection progressive de l'éducation nationale pour les humanités et le bilinguisme.

A.V.P.

Teigan de Sydney et Colline

Teigan de Sydney et Colline

Commenter cet article