Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Adel Omrane, Michel Heinrich, Arnaud Toussaint, un directeur des cinémas et l'adjoint en charge de la culture hristophe PETIT

Adel Omrane, Michel Heinrich, Arnaud Toussaint, un directeur des cinémas et l'adjoint en charge de la culture hristophe PETIT

Le complexe cinématographique spinalien Cinés Palace est en progression constante depuis 2012, année de son déménagement. En 2015, malgré un nombre d'entrées au national en recul sur l'année (- 1,4%), les cinémas continuent leur progression de plus de 2 %. La détermination spinalienne à conserver l'autonomie de ses cinémas et leur modernité, le dynamisme et la rigueur de la Boite à Film association qui promeut le cinéma d'Arts et d'essai et une politique tarifaire originale et sans excès font des cinémas spinaliens un exemple de réussite qui dépasse les limites du département. Arnaud TOUSSAINT, le directeur de l'établissement et ses équipes ne s'endorment pas pour autant sur leurs résultats positifs, des innovations arrivent en 2016.

Décembre 2015: le mois des records pour les Cinés Palace

Records battus en décembre 2015, meilleur mois de l'histoire des cinés palace avec 55 797 entrées payantes, meilleure semaine du 23 au 29 décembre et plus grand nombre d'entrées le mardi 29 (avec 3 948 spectateurs). Un succès inattendu qui trouve explications avec le temps exceptionnellement clément et sans neige qui a "fait descendre les touristes de la montagne" et à la programmation du moment.

Avec 57% de progression d'activité depuis le transfert de la rue des Etats Unis, Michel HEINRICH ( accompagné de Christophe PETIT en charge de la culture et de d'Adel BEN OMRANE conseiller municipal et membre du conseil d'administration des Cinés Palace) pouvait arborer un large sourire de satisfaction en présentant l'activité des cinémas spinaliens à la presse." Cette implantation n'a rien couté aux spinaliens puisqu'elle a été autofinancée. Il faut relever que c'est une opération qui est rentable malgré un niveau d'amortissement d'un demi million d'euros par an. Avec 416 000 spectateurs payants dans l'année nous dépassons en attractivité les frontières de l'agglomération "

La recette du succès

Outre les tarifs qui sont décrochés de 2€40 en tarif plein par rapport aux complexes cinématographiques nationaux et les différentes formules ou animations tarifaires (73% des entrées), la réussite des cinémas est en rapport avec les excellentes relations entretenues avec l'association spinalienne la Boite à Film en ce qui concerne tous les films d'Art et Essai ( plus de 30% de la programmation, un ratio exceptionnel en France pour une agglomération moyenne).

La diversité de la programmation a largement participé à la réussite populaire et économique de 2015, puisqu'avec 370 films dont 191 sorties nationales, 6 films dépassent 10 000 entrées ( pour 3 en 2014 et un seul en 2013). Ce n'est pas que le fait de la mercatique de producteurs ou d'industriels internationaux mais aussi de la direction locale et de ses partenaires, qui sont à l'écoute des cinéastes et des spectateurs ( le film "Comment c'est loin" d'ORELSAN a par exemple été diffusé suite aux demandes envoyées par les réseaux sociaux ) .

Des nouveautés pour l'année

Avec la baisse de fréquentation à hauteur de 15% des films en 3D pour des raisons de qualité de production -à l'exception notable d'Everest, "un film exceptionnel" d'après le maire- " nous sommes très attentifs aux prochaines innovations technologiques attendues pour fin 2016" annonce Arnaud TOUSSAINT ."Réveiller la curiosité des spectateurs avec un son qui passerait de 7 voies à 9 ou 12, c'est une technologie innovante à notre portée. Mais on reste pragmatique sur nos investissements". Suivant le directeur, le maintien des bons résultats sera acquis dans l'année qui vient avec la sortie de films américains décalés par leurs producteurs en 2015 et plus de films français de comédie. Ce sera aussi la mise en place de quelques nouveautés propres aux Cinés Palace. La programmation de séances à l'aveugle ( absence totale d'information sur le film qui sera diffusé), ou de séances de rattrapage de films "noyés" dans la masse des sorties "irrationnelles" des sociétés de production. Pour le confort des spectateurs et succès oblige, le parcours client sera amélioré dés l'affichage en extérieur et la vente des billets pourra se réaliser en ligne ou plus aisément avec le déploiement d'une nouvelle caisse en entrée .

"Pour les anniversaires d'enfants au cinéma, ce n'est pas encore prêt. Nous y travaillons, mais comme je souhaite que ce soit irréprochable dés le démarrage, nous ne l'annonçons pas encore"

Les bonnes nouvelles économiques ne sont pas si nombreuses, raisons de plus pour savourer ces dernières.


A.V.P.

Commenter cet article