Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Sous le sapin de Noël condamné: un beau symbole pour la manifestation écologiste!

Sous le sapin de Noël condamné: un beau symbole pour la manifestation écologiste!

Le collectif de soutien vosgien à la lutte de Notre-Dame-des-Landes avait appelé ses militants à se réunir Place des Vosges samedi dernier afin de manifester leur mobilisation avant l'instance du 13 janvier 2016 du Tribunal de Grande Instance de Nantes. Un arrêté d'expulsion est susceptible d'être prononcé ce jour là contre les opposants historiques ( 11 maisons, 4 fermes et 400 hectares de terres) après le rejet des recours en juillet . L'occasion de remobiliser au sein des associations et partis adhérents pour un nouveau modèle économique et de sensibiliser les opposants au projet après la récente COP 21 de Paris, si décevante.

 Notre Dame des Landes c'est aussi dans les Vosges

Notre Dame des Landes c'est aussi dans les Vosges

Des convictions et des arguments

Après la reculade du barrage de Sirvens dans le Tarn, tout est possible pour les opposants à l'aéroport, alors même que le Président de Région Bruneau RETAILLEAU (LR) réclame de façon véhémente et en accord avec les socialistes le démarrage des travaux. A 16 mois de l'élection présidentielle, pour ne pas se couper de l'électorat écologiste le gouvernement peut difficilement rester sourd aux opposants et bien que Manuel VALLS réclame depuis longtemps le" retour à l'ordre républicain" sur place. Les écologistes et leurs alliés affirment que depuis 41 ans que ce projet est à l'étude, la planète et la société ont évolué. Les transports carbonés sont condamnés à augmenter leurs prix et à réduire leurs émissions de CO2 ce qui remet en cause le nouvel aéroport, et alors que l'optimisation de l'aéroport actuel reste possible. Un point de vue contraire aux partisans de Notre Dame des Landes, qui rappellent l'indispensable attractivité économique de la région et la source d'emploi d'un tel projet qui sera entouré d'une zone commerciale tout aussi séduisante pour les entreprises. Pour transiger entre ces deux rapports de force, et doutant fondamentalement de l'opportunité d'un tel projet, une alternative est prônée par Ségolène ROYAL, sur la base d' une expertise indépendante pour trouver un accord politique entre les parties prenantes.

"Il faut arrêter la désinformation"

Claudie est présente Place des Vosges parmi les premières. Elle manifeste sa solidarité avec émotion et virulence au milieu d' une centaine de militants et reste convaincue de l'existence d'une coalition d'intérêts détachés des réalités. "Les intérêts économiques sont essentiels par les temps actuels, donc le gouvernement va laisser faire l'aéroport. L'opinion publique est mal informée par les médias connivents, complaisants ou inconscients de la désinformation d'état. Quelques semaines après la COP 21, qu'est ce que c'est que 1220 hectares de béton et de macadam en plus, à la place de bocages et de zones humides. C'est rien! Et c'est beaucoup! C'est un gâchis de foncier intolérable pour les agriculteurs, un massacre écologique supplémentaire". Claude son voisin renchérit " La nature est en train de crever avec le réchauffement climatique. Qui a remarqué que 80% des hirondelles rustiques ont disparu dans le département. Qui voit que les arbres sont tous malades? Un forestier m'a dit: un coup de vent et tout tombe. Les abeilles vont crever avec cet hiver insuffisamment froid, trop de pollen pour un hiver et elles ne pourront maintenir la chaleur des ruches pour les couvains . Et la mouche mineuse sur les poireaux qui profite du temps pour tout ravager! Rien ne va plus!. On pensait que ce serait nos enfants qui verraient le changement, mais dés notre génération on verra les problèmes climatiques et écologiques".

Un autre modèle économique existe

Pour François c'est l'hypocrisie ambiante et du système qui doit être dénoncée: "c'est une histoire d'argent et d'orgueil . Toute activité économique supplémentaire est nécessaire à l'état avec la TVA générée et le travail fourni aux chômeurs nantais. Mais c'est une course en avant inadaptée car elle ne repose sur aucune activité économique supplémentaire, c'est un transfert d'existant, un moyen de payer plus de taxes et d'ouvrir une zone commerciale supplémentaire alors que concrètement le nouvel aéroport sera plus petit que Nantes-Atlantique! Au lieu de réfléchir à l'atterrissage, à un modèle de sobriété heureuse, ils font de la parole magique. Ils sont persuadés depuis 50 ans que les besoins de transport nantais sont susceptibles de progresser. Mais depuis les années 60 il y a le TGV, le covoiturage et les conférences par internet!". Pour les "Copains" (le Collectif des organisations professionnelles agricoles indignées par le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes) ou de la Confédération paysanne, la solution passe par la défense de la biodiversité, la permaculture plutôt que l'agro-business, développer des projets durables, respectueux du sol et des circuits courts... Pour ATTAC qui dénonce au micro la main mise de grands groupes comme Vinci sur les projets nucléaires et industriels nationaux ou de l'aéroport nantais, c'est le capital et sa course en avant suicidaire pour la planète qu'il faut dénoncer. C'est une solidarité et une alternative à la situation actuelle qui doit être instaurée. Des convictions pleines de romantisme qui animent la lutte à l'ouest comme à l'Est.

A.V.P.

Comité vosgien de soutien à la lutte de Notre-Dame-des-Landes: Attac, Nouveau Parti Anticapitaliste, PG, EELV, Vosges Alternative au Nucléaire, Confédération paysanne, Vosges Nature Environnement, Paysages de France, Ami-bio, Epinal en transition et des citoyens non encartés, Collectif des organisations professionnelles agricoles indignées par le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Copain)

Commenter cet article