Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par A.V.P.

Crise du logement à Epinal?
Crise du logement à Epinal?
Crise du logement à Epinal?

Crise du logement à Epinal?

Expérience réussie pour les 22 membres des associations sportives et de danse qui ont participé à la chorégraphie urbaine de la Compagnie Willi Donner dans le cadre de Rues et Compagnies. Sponsorisés et soutenus par l'Ambition Sportive Omnisport, une vingtaine de sportifs de toutes spécialités ont sillonné au pas de course les rues d’Épinal pour aller de points "habités" en spot-déco-urbain insolites.

Les nouveaux luminaires de la ville sont arrivés sous le pont couvert!
Les nouveaux luminaires de la ville sont arrivés sous le pont couvert!

Les nouveaux luminaires de la ville sont arrivés sous le pont couvert!

Anonymat et esthétique novatrice

Il fallait être dans la confidence pour reconnaître parmi les participants de la performance chorégraphique et urbaine les membres de clubs de danse, d'escalade, de parkour ( déplacement libre hors des voies habituelles ) de judo, de capoeira ou de lutte gréco-romaine. Avec des tenues de couleurs vives, des pantalons de sport bleu clair, des sweats à cagoule, l'anonymat et le jeu collectif étaient imposés par Esther, la chorégraphe, qui travaille habituellement avec des danseurs professionnels. Ni visage ni main de visibles, place à l'esthétique événementielle. Et pour le public il faut être là au moment ou la figure composée d'empilement de corps ou d'une pause incongrue sur un équipement urbain est visible. Rarement plus de 5 minutes. Tant pis pour ceux qui n'ont pas pris leur appareil photo. Une fois le temps écoulé, l'installation se décompose et les sportifs repartent au spot suivant en courant. Sans un mot, comme des fugitifs.

Sous les parkings aussi il y a foule!
Sous les parkings aussi il y a foule!

Sous les parkings aussi il y a foule!

Ca ne rigole pas pour les "sportistes"

Participants de tous âges, ( il suffisait d' avoir une bonne condition physique pour faire acte de candidature ) l'endurance et la souplesse étaient indispensable, mais aussi avoir l'estomac bien accroché! 10 minutes la tête en bas à 3 mètres du sol, il y avait de quoi abréger sa digestion. Le sérieux dans la préparation et dans l'exécution est manifeste, les démonstrations s’enchaînent rapidement, en veillant à la sécurité des personnes. Au second jour, les sportistes ( sportifs-artistes) avaient pris leurs précautions. Rembourrage des épaules avec des serviettes, sac poubelle au sol pour éviter d'être mouillés, appuis et rebord de fenêtres nettoyés au préalable. Le souffle est un peu court pour les plus âgés car il faut monter escaliers et rues au plus vite pour ne pas ralentir la procession.

Le paysage urbain sera dorénavant reconsidéré....A la lumière de ces performances artistiques
Le paysage urbain sera dorénavant reconsidéré....A la lumière de ces performances artistiques
Le paysage urbain sera dorénavant reconsidéré....A la lumière de ces performances artistiques
Le paysage urbain sera dorénavant reconsidéré....A la lumière de ces performances artistiques
Le paysage urbain sera dorénavant reconsidéré....A la lumière de ces performances artistiques
Le paysage urbain sera dorénavant reconsidéré....A la lumière de ces performances artistiques
Le paysage urbain sera dorénavant reconsidéré....A la lumière de ces performances artistiques
Le paysage urbain sera dorénavant reconsidéré....A la lumière de ces performances artistiques
Le paysage urbain sera dorénavant reconsidéré....A la lumière de ces performances artistiques
Le paysage urbain sera dorénavant reconsidéré....A la lumière de ces performances artistiques
Le paysage urbain sera dorénavant reconsidéré....A la lumière de ces performances artistiques
Le paysage urbain sera dorénavant reconsidéré....A la lumière de ces performances artistiques
Le paysage urbain sera dorénavant reconsidéré....A la lumière de ces performances artistiques

Le paysage urbain sera dorénavant reconsidéré....A la lumière de ces performances artistiques

Intrications intrigantes

" Qu'est ce qu'il ne faut pas faire pour la culture" maugréait sympathiquement un ancien, en regardant les deux jambes qui couronnent le guichet automatique de stationnement . "Et monsieur Jean Claude ? Il est d'accord pour cette décoration sauvage de ses abri bus?" demande une utilisatrice habituelle des transports en commun en questionnant un individu suspect, fixé en boule dans l'armature du plafond. Empilés dans un escalier, dans une encoignure ou alignés sur un faîtage de maison, l'original jeu de cache-cache a emmené une centaine de spectateurs au travers de la ville jusqu'à la gare pour un "coucher de jour" final sur l'esplanade. No-No, pilier de gare toujours prêt à rigoler, vraisemblablement pas à jeun, en a profité pour s'adjoindre aux performers sur le parvis: "Je les ai vu faire hier. J'ai compris, c'est pas compliqué. Ya pas de raison que je ne participe pas. Je suis un artiste de rue moi aussi dans mon genre!". No-no n'a pas poussé la plaisanterie jusqu'à rejoindre le salut collectif du groupe. Les 22 étaient particulièrement heureux d'avoir préparé, participé et surtout d'avoir réussi cet exercice transgenre innovant.

A.V.P.

Salut final devant la gare et une foule de spectateurs convaincus.
Salut final devant la gare et une foule de spectateurs convaincus.
Salut final devant la gare et une foule de spectateurs convaincus.
Salut final devant la gare et une foule de spectateurs convaincus.

Salut final devant la gare et une foule de spectateurs convaincus.

Des hauteurs habitées autrement que par des chats et des araignées
Des hauteurs habitées autrement que par des chats et des araignées
Des hauteurs habitées autrement que par des chats et des araignées

Des hauteurs habitées autrement que par des chats et des araignées

A l'entrainement ou en installation, il fallait faire vite et bien
A l'entrainement ou en installation, il fallait faire vite et bien
A l'entrainement ou en installation, il fallait faire vite et bien
A l'entrainement ou en installation, il fallait faire vite et bien

A l'entrainement ou en installation, il fallait faire vite et bien

Commenter cet article