Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Alain Renaud enseignant à l'ENSTIB, Philippe  Louis chef de service du Cadre de Vie et Dominique Andrès conseiller municipal

Alain Renaud enseignant à l'ENSTIB, Philippe Louis chef de service du Cadre de Vie et Dominique Andrès conseiller municipal

Engagés dans une démarche de développement durable ( zéro pesticides) tout en réduisant les investissements à tous les niveaux, la Ville maintien ses prétentions de qualité de vie élevée tout particulièrement au sein du service Cadre de Vie, en charge du fleurissement des rues et parcs. En partenariat avec l' école du bois ( ENSTIB) représentée par Alain Renaud, les conseillers municipaux Pascal Liénard et Dominique Andrès, accompagnés de Philippe Louis responsable de service , effectuaient dernièrement la présentation des nouvelles jardinières en bois qui agrémentent les massifs spinaliens.

Un exemple de la thématique Image et bois en entrée du Parc du Cours

Un exemple de la thématique Image et bois en entrée du Parc du Cours

Un fil conducteur et un thème annuel développé sur tous les fleurissements

57 000 plantes annuelles réparties en 330 variétés ont déjà été plantées par les 70 jardiniers de la ville pour l'été. Le spectacle de la variété des essences le dispute à la variété des couleurs minutieusement disposées sachant que le fil conducteur des différentes compositions est la couleur rouge avec des touches de gris, d'orange et de pourpre. Pour ceux qui avaient trouvé que le rose et blanc de 2015 manquait de tonicité, les voilà écoutés. La couleur choisie n'empêche pas la mise en place d'une thématique. Cette année les deux points forts de la ville sont mis en avant: Image et bois. Les étudiants de l'ENSTIB ont conçu sur ce thème 18 structures originales en bois qui ont été intégrées au milieu des espaces verts et ronds points, certaines mettant en avant l'imagerie d'Epinal, d'autres des abris à insectes. Sur le pourtour, la pelouse ne sera tondue qu'en partie. A la fois par économie, mais aussi pour préserver les insectes et les petits mammifères. La fauche tardive permettant de préserver la diversité biologique et donner une floraison utile, tout particulièrement aux abeilles dans les zones ménagées.

Fleurissement de printemps 2016 dans les tons bleu lavande et blanc

Fleurissement de printemps 2016 dans les tons bleu lavande et blanc

Et surtout une maîtrise des coûts

Le fleurissement pérenne a été cette année encore privilégié pour les 2800 m2 répartis sur 180 points. 18 000 plantes mises en place sont des pérennes, ce qui permet de réduire le cout global d'achat des plantes saisonnières ( près de 10 000 euros pour le fleurissement d'été). Même s'il s'agit de valoriser le territoire et de renouveler le classement 4 fleurs décerné par les Villes et villages fleuris ( tenu depuis 1988), les contraintes budgétaires ont été respectées. Moins de mosaïculture, réduction par quatre de la production de fleurs par les serres municipales, paillage et mulching maison ( pour économiser l'eau et recycler les débris d'abattage) et rénovation en circuit court des 109 bacs d'orangerie. "Maintenir la diversité est aussi une préoccupation de notre service. Des haies libres composées de différentes espèces remplacent progressivement les haies de troènes et résineux. En entrée de parc, coté place Foch nous allons mettre des fascines en saules vivant" déclare Philippe Louis." Les conifères vont disparaître, certains ayant souffert l'été dernier. Comme avec les fauches tardives nous veillons à préserver les arbres et plantes avec des floraisons qui permettent de nourrir les insectes. La qualité du miel de nos ruchers intramuros en dépend".


A.V.P.

Un fleurissement 2016 varié et coloré

Un fleurissement 2016 varié et coloré

Commenter cet article