Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Avec Marylise, une forte délégation de darnéens mécontents

Avec Marylise, une forte délégation de darnéens mécontents

Mardi 14 juin à 16h30, la manifestation devant la Préfecture débutait. Constituée d'un petit noyau de parents d'élèves, d'une poignée de conseillers municipaux regroupés autour du maire de Darney Yves Desvernes, le tout complété par l'assortiment complet - une fois n'est pas coutume- des syndicats vosgiens de l'éducation nationale. Un "Nuit debout" est même venu discuter de convergence des luttes. "150 personnes pour un jour en pleine semaine et sous la pluie, c'est pas mal" confiait un syndicaliste. "Il n'était pas question de ne pas manifester l'opposition de la population à la fermeture unilatérale de 3 collèges le jour de la réunion du Conseil Départemental de l'Education nationale (CDEN)".

"Le CDEN est l'instance consultative dans laquelle sont représentés les élus du département, le Préfet et l'inspecteur d'académie, et qui va certainement valider la proposition du département" atteste Marylise de Darney. Enseignante à la retraite, elle poursuit: "J'ai manifesté en janvier 1990 pour l'ouverture du collège à Darney, me voilà en train de manifester contre sa fermeture. J'ai fait la boucle et c'est un malheur d'en arriver là" dit elle tout en tapant rageusement sur sa casserole. Elisa Godon, Présidente de l'association des parents d'élèves s'indigne:" on n'a même pas été invités vendredi dernier ou été informés. La façon dont tout cela a été fait, c'est pas correct. Il se répète que si l'on ferme notre collège c'est que les salles de Darney ne sont pas assez grandes pour pouvoir mettre 30 élèves, bonjour pour la qualité d'accueil des collèges dans les années à venir. Alors que notre bâtiment est en meilleur état qu'à Monthureux. Il n'a que 26 ans et il est aux normes d'accessibilité. C'est incompréhensible. C'est un gaspillage de l'argent public effrayant. Darney est plus peuplé et central que Monthureux, et il va y avoir plus de collégiens à transporter que si le choix contraire avait été effectué. C'est pour remplacer la gendarmerie qui a été fermée qu'on y transfère notre collège? Alain Roussel, le Président de la Communauté de Communes, on peut dire qu'il s'est bien débrouillé! C'est une erreur, on n'est pas d'accord et on le dit à la CDEN!"

Une opposition en Préfecture...

Une opposition en Préfecture...

Maladresse ou arrogance?

"Francois Vannson nous a reçu jeudi dernier" atteste Yves Desvernes. " Il a été expéditif et nous a affirmé qu'il assumait le choix effectué en nous demandant de réfléchir à la destination du bâtiment. Ne pas nous avoir informé ou impliqué dans le travail de la commission d'étude, alors qu'il s'agit d'un acte d'aménagement du territoire important est de toute évidence une maladresse". " De véritables technocrates hors sol" accuse un conseiller municipal voisin "et rien sur les frais d' autobus annuels de 80 euros par élèves. Alors que c'est notre commune qui va devoir les assumer. Je dirai plutôt que c'est de l'arrogance". Une appréciation partagée par une militante CFDT sous son parapluie. " Il n'y a pas eu de concertation, on a été avertis par la presse. Les agents par courriel. Alors qu'en 2000, la CFDT avait proposé avec insistance de réfléchir sur les collèges du département. C'était trop tôt, maintenant c'est trop tard. Nous sommes raisonnables et force de proposition, mais il faut aussi que les élus le soient ".

 ...Et au Conseil Départemental

...Et au Conseil Départemental

Des temps de transport rallongées

"A la Bresse il faudra compter une demie heure pour regrouper les collégiens et les descendre à Cornimont" témoigne un parent d'élèves de la montagne. "Quand on sait qu'une bonne moitié des élèves viennent de la périphérie et ont déjà fait 30 minutes de trajet pour arriver à La Bresse, cela fera 1 heure de déplacement le matin pour descendre jusqu'à Cornimont, une autre le soir. Comment parler de qualité d'accueil des gamins dans ces conditions?".

"Le plan horizon 2021, c'est plutôt destruction 2021" affirme Nicolas Starcevic, de la CGT. "Il y a un problème de forme et de méthode, de maintien du service public de proximité dans les communes vosgiennes. Le CG accompagne la désertification quand il ne l'aggrave pas. Ils sont en train de faire des Vosges un département moribond par leurs choix politiques. Et qu'on ne nous parle pas de mixité ou de besoins pédagogiques. Le climat scolaire est excellent et même meilleur dans les petits établissements. Il y a de bons résultats, au dessus de la moyenne, car la proximité participe à la pédagogie". Un syndicaliste de FO renchérit: "on n'est pas dupes de la position de l'éducation nationale, trop contente que le conseil général passe devant pour faire le sale boulot. Ils se renvoient la balle. Et il y aura des suppressions de postes, comme toujours. C'est un véritable choix de société qui est fait et on n'est pas d'accord ". Quelques darnéens prennent toutefois du champ lorsque les syndicalistes commencent à scander " Vannson démission" ou "Non à la Loi El Kohmry". "On est pas venus faire de la politique ou donner de la crédibilité aux syndicats. Ils ont une manif pour cela à Paris aujourd'hui. Nous, on veut du respect, une véritable écoute et un accompagnement des communes et des collégiens transférés par le Conseil Départemental. Pas une décision tranchante et unilatérale". Lundi 27 juin les conseillers départementaux voteront la fermeture définitive des 3 collèges, vraisemblablement sans être parvenus à désarmer la contestation locale.

A.V.P.

Darnéens et Bressauds manifestent leur incompréhension
Darnéens et Bressauds manifestent leur incompréhension
Darnéens et Bressauds manifestent leur incompréhension
Darnéens et Bressauds manifestent leur incompréhension

Darnéens et Bressauds manifestent leur incompréhension

Un conseil du Département  resté fermé aux sollicitations
Un conseil du Département  resté fermé aux sollicitations

Un conseil du Département resté fermé aux sollicitations

Commenter cet article