Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Le Caid XII en revue de la fanfare nouba et du détachement de la Compagnie d'Appui

Le Caid XII en revue de la fanfare nouba et du détachement de la Compagnie d'Appui

Epinal célébrait en petit comité et en présence de Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, Préfet des Vosges, des sénateurs Daniel Grémillet et Jacky Pierre, mais aussi du Député-Maire Michel Heinrich, l'anniversaire de l'appel symbolique du Général de Gaulle du 18 juin 1940. Une première gerbe a été déposée par les élus et le représentant de l'état , une seconde par Elisabeth Del Genini qui représentait la région, et la suivante pour le compte du Conseil Départemental par Benoit Jourdain et Régine Bégel. Les organisations patriotiques leurs ont succédé devant le monument de la place Foch pour leur propre témoignage commémoratif.

Les représentants de l'état et des collectivités au salut au drapeau

Les représentants de l'état et des collectivités au salut au drapeau

Simplicité et recueillement

Avec une météo capricieuse c'est par devant d'une assistance clairsemée, que la nouba du 1er Régiment de Tirailleur a entonné le chant des Partisans afin de redonner voix et ampleur au message fondateur des Forces Françaises Libres. Le chapeau chinois de la fanfare et le caporal Messaoud V théoriquement porteur de la "baraka", n'ont pas suffit à chasser les nuages. Un détachement de turcos de la Compagnie d'Appui était la représentante armée du 1er RT, son chef de corps le colonel Franck Boudet étant présent parmi les autorités.

Le dépôt de gerbe par les représentants, élus et organisations patriotiques
Le dépôt de gerbe par les représentants, élus et organisations patriotiques
Le dépôt de gerbe par les représentants, élus et organisations patriotiques
Le dépôt de gerbe par les représentants, élus et organisations patriotiques

Le dépôt de gerbe par les représentants, élus et organisations patriotiques

Passeurs de mémoires ou prêcheurs du désert?

De Gaulle affirmait aux Forces Armées que "leur gloire sera à jamais la compagne des espérances des français" et que la "flamme de la résistance française ne s'éteindra pas". Mais comme le déplorait une septuagénaire de l'assistance, parmi la quarantaine de personnes assistant à l'évènement "il n'y a pas un seul enfant présent alors qu'ils représentent l'espoir de la nation". "Comment peut on parler de perpétuation du souvenir dans ces conditions? Même si la flamme ne s'éteint pas, elle vacille".

A.V.P.

Drapeaux bas et assistance réduite

Drapeaux bas et assistance réduite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article