Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Karen Escaffre et Joelle Hingray responsable par intérim du Club des Démocrates Vosgiens

Karen Escaffre et Joelle Hingray responsable par intérim du Club des Démocrates Vosgiens

Après la réunion sur la prise de parole en public avec Alain Ketterer à Remiremont, nouvelle session d'épanouissement personnel avec Karen Escaffre, malheureusement devant un auditoire réduit ( Euro de footbal oblige). En l'absence de Jean Hingray, c'est Joëlle sa mère qui assurait l'accueil lors de la dernière réunion du Club des Démocrates Vosgiens à Epinal. Une "affaire de famille" qui ne craint pas de se diversifier puisqu'il s'agissait d'accueillir la jeune musicothérapeuthe et animatrice à Nancy du Centre Tomatis. L'occasion de présenter la méthode du docteur Tomatis et d'expliciter la phrase emblématique: "On peut bien entendre et mal écouter".

La musique comme outil de médiation

Joelle Hingray assurait l'auditoire que "le club accueillant des personnes de toute opinion et de tout horizon différent, leur donner les clefs de la réussite, que ce soit dans la prise de parole ou l'épanouissement personnel, cela concerne nous concerne. Avec Karen, la stimulation et la rééducation de l'écoute pour une meilleure communication vont vous être présentées avec talent, par le biais de la musique mais aussi par l'application de la méthode Tomatis".

"Les effets physiologiques de la musique ne sont plus à démontrer de nos jours" enchaine Karen Escaffre " ce qui n'était pas le cas il y a 50 ans en arrière". " Endorphines, dopamine, sérotonine peuvent être secrétées par l'organisme sous l'effet de musiques spécifiques ou de rythmes adaptés". "A l'époque, le docteur Alfred Tomatis, médecin spécialisé en oto-rhinolaryngologie, a eu l'intuition et à consacré une grande partie de son activité professionnelle à étudier la relation existante entre l’oreille et la voix, le traitement de l'information et par extension, sur l’écoute et la communication avec lui même et autrui. Pour ce faire il s'est servi de la musique ( le plus souvent du Mozart et des chants grégoriens qui sollicitent l'oreille sur des fréquences inhabituelles, avec des contrastes musicaux entre 1 000 et 12 000 hertz) pour rééduquer oreille et voix et participer au traitement des troubles de l'apprentissage, de la communication, ou de l'émotionnel.

Karen Escaffre en présentation de la méthode Tomatis

Karen Escaffre en présentation de la méthode Tomatis

Les 3 lois du Docteur Tomatis

"L'approche d'Alfred Tomatis était influencée par son expérience familiale et professionnelle puisqu'il était fils d'un chanteur d'opéra et qu'il avait eu l'occasion de soigner plusieurs chanteurs dont les capacités de chant diminuaient alors qu'ils perdaient l'audition de leurs aigüs en vieillissant. Il a déterminé des constantes de ses expérimentations suivant lesquelles : la voix ne peut retransmettre et ne contient que ce que l'oreille entend; que si l'on modifie l'audition, la voix est immédiatement et inconsciemment modifiée; et enfin qu'il est possible de transformer durablement la phonation par une stimulation auditive entretenue pendant un certain temps (loi de rémanence)". Musicothérapeuthe praticienne depuis 2008, ancienne accordéoniste professionnelle et musicologue, Karen a mis en pratique l'usage de la musique auprès de personnes touchées par Alzheimer ou Parkinson en instituts médicaux, de victimes d'autisme ou d' AVC. "Quand on écoute véritablement, on mobilise tout l'organisme. Le son est aussi reçu par voie osseuse ce qui explique que la posture est essentielle. Par la rééducation de l'écoute - 90% des messages sensoriels passent par l'oreille- on gère vraiment mieux ses émotions. Par la musique on touche le système limbique sans passer par le cortex frontal ou on sollicite la plasticité des connexions neuronales. J'ai personnellement constaté que des personnes touchées par Alzheimer, dans les Vosges, conservent en mémoire des paroles de musique plus facilement qu'un texte. Sur la centaine de patients accompagnés individuellement depuis 2011 avec la méthode Tomatis, j'ai pu constater une rapidité de résultat pour les victimes de burn out ou des personnes ayant des problèmes de gestion de stress. En pratique, j'accueille à Vandoeuvre ( 23 boulevard de l'Europe) les personnes qui me sollicitent, pour effectuer un bilan. On peut être amenés à travailler sur plusieurs domaines d'action en même temps par effet rebond. Après plusieurs bilans et suivis et aussi 26 heures d'exercices pratiqués chez soi ( grâce à l'appareil SOLISTEN ® et son casque vibratoire, qui permet l'usage de filtres sonores lors de sessions de 2 heures d'écoute ) les résultats sont tangibles". L'une des personnes présente qui en avait fait l'expérimentation en région parisienne certifiait le bien que ces exercices avaient pu lui faire dans sa capacité de communication. A charge pour Karen de prendre le relais en Lorraine et de développer la méthode Tomatis avec sa société Fréquence développement ( 06 21 70 66 63).

A.V.P.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article