Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Rédaction

Marie Nowakowski tout sourire, et quelques unes de ses oeuvres
Marie Nowakowski tout sourire, et quelques unes de ses oeuvres
Marie Nowakowski tout sourire, et quelques unes de ses oeuvres

Marie Nowakowski tout sourire, et quelques unes de ses oeuvres

Thierry  Demangeon devant sa composition sérielle
Thierry  Demangeon devant sa composition sérielle
Thierry  Demangeon devant sa composition sérielle

Thierry Demangeon devant sa composition sérielle

Arnaud Neveu et ses Objets Navigants Non Identifiés ou ONNI
Arnaud Neveu et ses Objets Navigants Non Identifiés ou ONNI

Arnaud Neveu et ses Objets Navigants Non Identifiés ou ONNI

Convoqué à 17 heures 17 un 17 septembre pour le vernissage de l'exposition du centre culturel "The best hier et l'homme de demain" je ne pouvais pas m'attendre à autre chose qu'à un regroupement d'originaux délurés et sans complexes. Une entrée habillée de grands cadres de masques en carton colorés, podiums avec des bibelots surcyclés, sculptures inachevées en matériaux divers, et plus classique, une trentaine de peintures accrocheuses révélant une belle maitrise technique.

4 styles et supports différents, 3 artistes présents.

Denis Milani le sculpteur étant absent, la première artiste interpellée a été Marie Nowakowski. Artiste confirmée, voyageuse et exposante sans frontière. De formation littéraire, poète et écrivain à ses heures, ses œuvres reflètent une nature généreuse, pétillante, pleine de variété et de couleurs, mêlant figuration et abstraction sans inhibition. Avec un petit mot agrafé à gauche, une pensée à droite, un commentaire sur une peinture, une poésie qui se balade sur une feuille libre. C'est t-y pas de la liberté et de l'imagination mises en image? Déjà venue exposer dans les Vosges à Contrexeville, accrochée plusieurs fois chez Sweetman du Bistrot Gourmand, elle s'est affichée avec succès à Deauville, Nancy, Vitry le François en solo ou en collectif avec "Art en France" et "En Passant Par l'Art". A retenir et recevoir à nouveau à Epinal, pour voir s'exprimer la totalité de sa palette mature et intrigante.

Le plasticien surcycleur

Arnaud Neveu, est le second artiste nancéien alpagué pour qu'il s'explique. D'abord orthodentiste, Arnaud s'est intéressé à la plastique du bronze, de la pate de verre, ou de la terre. " Je fais ce qu'il me plait et par période. En l'occurrence les matériaux récupérés sont des parures que j'ai assorties". Qualifiés d'Artpoubelle par son amie Marie, il a poussé l'exigence jusqu'à faire enregistrer le nom de ses "véhicules" dénommés O.N.N.I. ( Objet Naviguant Non Identifié). Ce sont surtout les fruits de la récupération et réutilisation de mécaniques et matériaux divers sous produits de notre société consumériste afin d'en constituer des véhicules improbables, qui pour les plus heureux devraient pouvoir flotter. En tout cas leur géniteur en assure les visiteurs. Insolite, divertissant et sympathique.

A fond dans le carton

Thierry Demangeon est le dernier des artistes à se faire harceler par le modeste représentant du dernier titre de presse indépendant des Vosges. Depuis 10 ans dans le carton et l'art, cet orthoptiste de métier, pratique, peint et découpe cette matière intensément depuis cinq ans. Il a choisi pour le centre culturel une série de 7 masques monumentaux à l'origine du titre de l'exposition. Il les décline en sériel en retirant à chaque exemplaire un peu plus de couleurs, jusqu'à ne plus laisser qu'un masque dépouillé de ses apparences , mais conservant ses cicatrices. L'Homme de demain ou celui d'hier tout dépend du lecteur. Pour l'artiste il s'agissait de rappeler la nature humaine et son évolution. "La disparition des 7 couleurs de l'arc en ciel sur les masques symbolise la nécessité de se dépouiller, de se libérer de ces racines qui nous enchainent. Accéder à qui on est vraiment et non au masque de société". A regarder les 7 cadres dans leur globalité, on constate cette évolution qui fait ressortir de beaux yeux bruns, interrogatifs et accusateurs à la fois. Bien joué et esthétique. L'exposition s'achevant le 25 septembre il reste peu de temps pour en profiter et se laisser toucher par les recherches de ces plasticiens.

A.V.P.

Des visiteurs passionnés par les détails
Des visiteurs passionnés par les détails

Des visiteurs passionnés par les détails

Commenter cet article