Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Le directeur Demir Yilmaz et sa nouvelle collaboratrice Sylvia

Le directeur Demir Yilmaz et sa nouvelle collaboratrice Sylvia

Demir Yilmaz, patron de l'entreprise Fiitelcom à Chavelot et sa collaboratrice Sylvia Baret ( d'abord stagiaire puis recrutée dans le cadre du "Plan 500 000 emplois") se sont prêtés de bonne grâce à la communication de la Région et de Pole Emploi, organisations heureuses d'attester que le plan signé entre l'état et la région Lorraine en février "est en ligne avec ses objectifs". En présentation avec Gérard Cherpion, Vice-Président de la région Grand-Est en charge de l'emploi de la formation et de l'apprentissage et Fabrice Nourdin Directeur territorial de Pôle emploi dans les Vosges. Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, Préfet des Vosges, apportait la caution de l'état à la manifestation et s'est informé de cette expérience très positive pour l'entreprise et pour la demandeuse d'emploi. Le plan 500 000 emplois c'est un investissement de 75 millions d'euros en France pour financer des formations professionnelles pré-qualifiantes, certifiantes ou de perfectionnement. Depuis le début de l'année et jusqu'à juin 2016 ce sont 2491 personnes qui ont pu bénéficier d'une formation dans le cadre de ce plan dans les Vosges, alors que sont prévues 4947 formations pour le département ( et 75 000 pour la Région) avec pour le profil des bénéficiaires un minimum de 30% de demandeurs d'emploi longue durée.

Le Préfet Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts et le Vice-Président du Conseil Régional Gérard Cherpion

Le Préfet Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts et le Vice-Président du Conseil Régional Gérard Cherpion

"On part des besoins des entreprises"

Démarche pragmatique s'il en est, le plan de formation co-financé par l'état et les régions, assistés par Pole Emploi, a démarré à partir d'échanges avec les entreprises qui ont confié leurs besoins de personnel, pour lesquels ils ne trouvaient pas de candidats. "Il n'y a d'emploi que s'il y a des entreprises" assène avec détermination Gérard Cherpion " et il faut les démarcher, aller vers elles. C'est ce que nous avons fait". Il manque du personnel dans l'industrie, la logistique, les services à la personne, l'hôtellerie-restauration. "Les Vosges ont le plus fort taux de chômage de la région ( 11,5% pour 10% en Grand Est) avec un niveau de formation assez bas. Par le biais de la formation on peut relancer son parcours professionnel. A ce jour on en est à 3300 demandeurs d'emploi formés soit 67% de l'objectif fixé" précise Fabrice Nourdin. Gérard Cherpion parle avec enthousiasme de sa région et de ses résultats positifs: "Le Grand-Est est la région qui a le plus d'opportunités à l'export avec ses 450 kilomètres de frontières et les 4 pays voisins. Cela ouvre des perspectives qualifiantes. La compatibilité des formations de maintenance d'éoliennes en France sur la base des qualifications allemande a été ainsi étudiées en région. la frontière n'est plus étanche et l'on peut pratiquer en Allemagne. La région propose véritablement des formations sur mesure".

 Les cablages de FiiTelCom qu'il faut savoir poser

Les cablages de FiiTelCom qu'il faut savoir poser

L'exemple d'une entreprise locale

"FiiTelCom est spécialisée dans les réseaux électriques et de télécommunication, tout particulièrement dans la fibre optique, pour des opérateurs dans tout le grand Est" témoigne Demir Yilmaz." Je l'ai créée en 2013, avec 5 employés, elle a connu un développement rapide. A ce jour nous avons 20 collaborateurs et nous envisageons d'en recruter encore 2 autres, par le biais de l'AFPA compte tenu de notre charge de travail. Madame Baret est entrée chez nous en tant que stagiaire AFPA pendant 2 semaines il y a moins d'un an. Elle bénéficiait d'une formation dans le cadre de l'action territoriale de consolidation. En binôme avec un chef d'équipe elle a raccordé des têtes de câble dans un shelter. J'ai été sensible à son parcours de vie, à son sérieux et sa motivation et je l'ai recrutée en juin en CDI pour le raccordement de fibres optiques sur armoire en tant que technicienne. Elle progresse encore et peut espérer devenir monteur confirmé. Elle a été la première femme a intégrer les équipes terrain de Fiitelcom". Si ses collègues l'appellent parfois la "reine du cablage", c'est que sa place est bien faite dans l'entreprise".

A.V.P.

Commenter cet article