Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Antoine, Kerrian et Justine en seconde année d'Amménagement et Paysages à Roville aux Chênes

Antoine, Kerrian et Justine en seconde année d'Amménagement et Paysages à Roville aux Chênes

Jardin-maison, maisons-jardin?

occupés à la mise en place du BRF ( Bois Raméal Fragmenté) les 7 élèves de l'école d'Horticulture et de Paysage de Roville aux Chênes ne chôment pas sous la direction de leurs 3 enseignants et accompagnants afin de sculpter les volumes que vont prendre leur dernier projet sur la Place des Vosges et qui perdurera jusqu'au 23 octobre: "Jardin-maison ou maison-jardin?". Ou commencent l'un et l'autre et par quelle extraordinaire fusionnent ils? Charles Trenet ne serait il pas leur inspirateur?

Au travail pour respecter le plan d'aménagement

Au travail pour respecter le plan d'aménagement

Ou s'arrête le jardin dans la maison?

"Les Emmaüs sont passés ce jeudi matin pour nous livrer meubles et tapis, la commune a ramené du BRF, Romaric Tisserant d'Uxegney une dizaine de ses arbres et nous, nous mettons tout en place" témoigne Antoine un lycéen en seconde année. Volontaire pour l'opération? Question intrigante pour le jeune romarimontain: "Aménager la Place des Vosges après Stanislas à Nancy, c'est un cas pratique qui nous permet de toucher à tout dans des conditions réelles, et surtout avec créneau de temps très court puisque ce doit être fini ce soir. C'est extrêmement motivant.". Sélectionnés pour leur "savoir être et leur savoir faire" les jeunes tournent autour de leurs accompagnants pour prendre chacun une partie des tâches. " On dirait les tapis de l'internat" s'exclame en rigolant Justine, elle aussi en seconde année. " J'ai un CAP d'horticulture" précise la mulhousienne et unique fille de la délégation de l'école . "Choisir l'aménagement paysager c'est bien plus manuel et créatif, plus expressif et imposant. J'ai tout appris avec mon CAP sur les plantes, maintenant j'apprends tout sur les arbustes et les arbres."

Et maintenant, un bon coup de balai à passer

Et maintenant, un bon coup de balai à passer

Le résultat d'une journée de travail
Le résultat d'une journée de travail
Le résultat d'une journée de travail
Le résultat d'une journée de travail

Le résultat d'une journée de travail

Même les toilettes n'ont pas été oubliées! Derrière le miroir...

Même les toilettes n'ont pas été oubliées! Derrière le miroir...

Jardin-maison d'Epinal ou jardin éphémère de Nancy?

Martial Labrosse, Alexandre Meillier les enseignants et Willy Glay au soutien technique sont à leur affaire puisque c'est la sixième année qu'ils participent à la décoration de la place centrale spinalienne. " On préfère travailler en totalité de l'aménagement sur les 150 m2 d'Epinal alors qu'à Stanislas nous n'avions qu'une partie de la décoration à notre charge" précise Alexandre Meillier. " L'objectif et le thème ne sont pas les mêmes. La "Chartreuse est généreuse" à Nancy laissait moins de liberté, même si c'est plus imposant et esthétique, bien que presque rigide. Pour la Sainte Fleur, nous avions toute liberté. Le fait que le jardin soit une pièce de la maison, mais aussi que la maison avec sa commode, son piano droit, son lit et son petit coin se retrouvent en extérieur est un clin d'œil anticonformiste. Un flot végétalisé totalement intégré par l'homme qui s'impose en centre ville et dans la vie des gens. Il y a aussi une pointe de nostalgie comme avec ce vieux vélo, relief d'un autre temps." Effectivement, illustration qu'un chantier bien préparé est un chantier livré dans les temps, le jardin maison était remis "en prêt" aux visiteurs de la Place des Vosges au soir.

A.V.P.

C'est bien évidemment une autre perspective qu'à Nancy!
C'est bien évidemment une autre perspective qu'à Nancy!
C'est bien évidemment une autre perspective qu'à Nancy!
C'est bien évidemment une autre perspective qu'à Nancy!
C'est bien évidemment une autre perspective qu'à Nancy!

C'est bien évidemment une autre perspective qu'à Nancy!

Commenter cet article