Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

L'entreprise La Poste poursuit sa restructuration économique et culturelle en supprimant nombre de guichets qu'elle juge non rentables, en les remplaçants par des automates ou par une prestation déléguée, le plus souvent à des syndicats d'initiative ou des bureaux de presse. Après les villages c'est au tour des quartiers de villes de voir leurs guichets disparaitre. Et la disparition programmée du commerce de la galerie marchande du Champ du Pin a provoqué beaucoup d'émoi la semaine dernière.

 

La restructuration de la Poste se poursuit au détriment de la vie de quartier

La restructuration de la Poste se poursuit au détriment de la vie de quartier

"On l'a découvert dans la presse!"

Stupéfaction dans le quartier, on apprenait à l'issue d'une décision municipale consultative de la semaine dernière que le bureau de poste de la galerie marchande du Champ du pin- Bitola allait fermer. "C'est méprisable comme comportement" s'exclame Sylvaine, une septuagénaire dynamique qui tire un trolley plein de courses." Même les trois employées l'ont appris par la presse. On n'a vraiment pas été éduqués dans les mêmes écoles avec leurs patrons. Aucun savoir vivre, aucune conscience sociale. Quelle arrogance! Et la mairie qui ne fait rien! On est juste bons à payer. Pour le service et envoyer des colis, il va falloir aller voir ailleurs. Alors qu'à mon âge et sans voiture c'est compliqué. On nous isole encore plus".

 

 

Un quartier qui défend ses services de proximité

Après l'étonnement c'est la colère qui monte dans le quartier, on s'estime discriminé au profit du centre ville. Le point poste n'apportera pas les mêmes services malgré tous les éléments de langage de l'entreprise La Poste.  C'est un lieu de rencontre supplémentaire qui disparait dans un quartier populaire. Habitué du quartier, Jules Fetet a choisi l'action et proteste. " On ne reste pas les deux pieds dans le même sabot. J'ai lancé une pétition qui pourra être signée dans la galerie du Géant dés cette fin de semaine, ou en ligne sur change.org. C'est apolitique et désintéressé même si plusieurs partis ou syndicats nous appuient. Nous avons déjà 1200 signataires en ligne sur la pétition intitulée la poste-sauvons le bureau de Bitola ". 

" Les commerçants et le directeur de la grande surface nous soutiennent. La manière de procéder de La Poste est bizarre et nécessite des éclaircissements officiels avec des informations plus précises sur les raisons et les services de substitution. De la considération pour le public, c'est trop demander?". Pour René, qui travaille dans une administration et qui est venu déposer un colis au guichet, le dossier est clair et bouclé. "Ils n'ont plus rien à voir avec le service public. Ils sont hors sol. Mais attendez qu'Amazone leur fasse de la véritable concurrence et concrétise son projet d'acheminement du courrier et des colis, ils seront obligés de réinvestir les territoires s'ils ne veulent disparaitre totalement". Une affaire à suivre, le dénouement devant advenir  dans les mois à venir.

 

 

A.V.P.

 

 

 

Commenter cet article