Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

 Salon d'après-bac pour les jeunes de l'agglomération.
Sandrine Delacote de l'AGSU, Gilles Leuvrey et Jean Louis Durand d'E-Pole Sup présentent leur 14ème salon

Sandrine Delacote de l'AGSU, Gilles Leuvrey et Jean Louis Durand d'E-Pole Sup présentent leur 14ème salon

Bonne idée que d'anticiper les choix et inscriptions de post-bac ( qui doivent s'effectuer de janvier à mars) en proposant au centre des Congrès le 14 octobre l'éventail complet des 70 formations spinaliennes et de ses 18 établissements. Une édition très pratique pour "faire la tournée" des instituts et établissements supérieurs locaux et d'organiser la prochaine rentrée universitaire. Pour les lycéens en terminale et leurs parents, mais aussi pour les plus jeunes qui s'interrogent sur le choix de leurs orientations.

Pour Stephane Viry l'attractivité et la notoriété du territoire repose sur ses formations d'excellence

Pour Stephane Viry l'attractivité et la notoriété du territoire repose sur ses formations d'excellence

1600 élèves viennent au salon d'E-pôle.sup

L'association E-pôle.sup organise depuis 14 ans le salon Post Bac qui a pour but d'aider les lycéens et étudiants dans leurs choix d'orientation et de poursuite d'études. "Le choix de la formation en fonction du territoire, pour des raisons financières, de confort, ou de filière c'est une réalité" suivant Gilles Leuvrey de l'Espé ( Ecole supérieure du Professorat et de l'Education). "Nous avons une forte proportion de seconde carrière dans nos étudiants, quand ce n'est pas la localisation géographique qui conditionne le choix de filière ou d'école pour des raisons familiales". "Que ce soit en école d'ingénieur, en droit, en comptabilité ou en sciences, l'agglomération a des formations de qualité " certifie Stephane Viry, vice-Président chargé du développement économique de l'Agglomération." Cela participe de l'attractivité du territoire et il faut savoir le dire haut et fort: il y a possibilité de faire des carrières brillantes pour des étudiants originaires d'Epinal".

2800 étudiants qui viennent de toute la France, mais aussi d'Epinal
Avec un espace d'orientation tenu par le Centre d'Information et d'Orientation ( C.I.O.) et la Direction de la Formation, de l'Orientation et de l'Insertion Professionnelle de l'Université de Lorraine ( D.F.O.I.P.) les spinaliens indécis pourrons poser toutes les questions qu'ils souhaitent sur une orientation encore en suspend. Quant au choix de dépaysement qui consiste à monter à la capitale pour ses études, c'est un comportement qui appartient à chaque famille. Pour Sandrine Delacote, directrice de la Maison de l'étudiant, "dans le cadre du programme d'accueil des nouveaux étudiants, à notre niveau on s'aperçoit de l'absence d'à priori des étudiants qui viennent de la France entière, mais surtout de leur profonde satisfaction d'avoir tout à proximité et sans perte de temps. En provenance de grandes métropoles, le plus souvent pour leurs classes préparatoires, chaque démarche leur prenait du temps. Ici toute demande est traitée de façon rapide et humaine, et ils sont conscients de cette qualité de vie. Et bien plus que des jeunes du département. Sans parler du cadre de vie et de la rapidité pour obtenir un logement ou des renseignements administratifs. Ce salon est une occasion pour eux aussi de conforter leur choix ou de se réorienter".

Bien choisir, c'est réussir

"Nous constatons fréquemment des retours sur Epinal de jeunes vosgiens lachés en solo en université sur Nancy ou Metz, qui "grillent" deux ans bêtement, faute d'avoir été orientés efficacement. C'est pourquoi nous avons choisi le slogan "Bien choisir, c'est réussir". Il est fréquent de voir des jeunes peu matures ou pas encore prêts à l'indépendance et au travail universitaire. Dans ce cas là il vaut mieux fonctionner par étape, et gravir par échelon les études supérieures, à proximité du domicile familial. A défaut de quoi il nous arrive de constater des drames humains ou un gâchis de ressources et de capacités" atteste Jean-Louis Durand en charge de l'enseignement supérieur à Saint Joseph. " Nous avons la possibilité d'offrir un encadrement personnalisé, à taille humaine. Les jeunes ne sont pas noyés ou démotivés comme dans une grande ville ou dans une université saturée. cela se sait, mais beaucoup par le bouche à oreille". Rendez-vous est pris le 14 octobre pour les futurs étudiants, sachant qu'une journée d'immersion dans les établissements d'enseignement supérieur est organisée les 13 et 14 février 2017, et les portes ouvertes le 11 mars 2017 .

A.V.P.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article