Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par A.V.P.

Fabian  Delacote happé par le maelstrom de sa dernière exposition au milieu des cadres et moulures

Fabian  Delacote happé par le maelstrom de sa dernière exposition au milieu des cadres et moulures

Associer encadrement et peinture, quoi de plus normal? C'est ce qui a été réalisé rue du Maréchal Lyautey dans le magasin Le Cadre et jusqu'au 22 octobre.  Fabian Delacote expose sa dernière série d'œuvres dans le magasin d'encadrement d'Epinal. Une réussite esthétique pour une association matérielle pragmatique.

Une exposition originale

Une manifestation particulièrement "courue" par les amateurs d'arts ce vendredi soir puisque le plasticien a rarement le loisir ou l'espace d'exposer une série ou une thématique complète en centre ville dans des conditions aussi confortables. Le magasin d'Hughes Vitorsky était bondé et on se frayait difficilement le passage entre amateurs  et amis qui entouraient l'artiste comme une "reine des abeilles". Interpellé et happé sans arrêt par les curieux et admirateurs, accessible et cordial, Fabian Delacote était simplement rayonnant bien que récemment contrarié par un problème familial . Ses dernières créations avaient effectivement de quoi accrocher les regards et séduire les goûts des découvreurs graphiques. Tous les cadres affichés partageaient deux points communs: le support ( des plaques métalliques d'imprimerie offset récupérées) et les personnages peints, principalement des visages de jeunes femmes dans le style totalement reconnaissable de l'artiste et largement apprécié par tous les publics de l'est de la France. Des regards intrigants, des postures évocatrices et sensuelles ou au contraire détachées, absentes, tournant le dos au public. Les huiles de Fabian sont magnifiées par le support qui s'est révélé " étonnement microporeux" comme nous confiait le plasticien. "Je pensais être obligé d'évoluer dans ma façon de peindre, sans premier jet en encre de chine,  mais le support m'a permis autant de latitude que mes toiles".

 

 

 

Portraits sur supports métalliques rehaussés par l'éclairage direct sur fond noir   

Portraits sur supports métalliques rehaussés par l'éclairage direct sur fond noir  

Sur fond blanc, un effet tout aussi saisissant

Sur fond blanc, un effet tout aussi saisissant

Un succès populaire

Pour Jacques, la quarantaine et grand amateur de peinture contemporaine internationale, l'artiste s'est démarqué de son œuvre antérieure tout en "conservant sa patte". "Son support donne un effet magique aux visages. Il nous les jette au visage.. C'est très physique sur le fond noir du mur. Très bel effet, alors qu'on aurait pu craindre la froideur du métal". Pour Sylvaine c'est du "Grand "Fabian. "Il m'étonne à chaque fois. Sur ces 28 tableaux, pas une qui me déçois. Je l'adore mais je n'ai pas assez de murs pour ses créations. je ne manque pas une de ses expositions. En novembre il sera à la MJC de Gérardmer et au Bazard des Beaux-Arts d'Epinal, je ferai les deux expositions même si cela ne rendra pas de la même manière. Vivement une rétrospective de son parcours d'artiste qu'on apprécie enfin l'éventail de sa nature prolifique et contemporaine. C'est un musicien des couleurs et des formes". Une centaine d'amateurs satisfaits et un artiste qui ne l'est pas moins, d'apporter du plaisir, voilà qui est des plus heureux.
A.V.P.

Des amateurs éclairés...

Des amateurs éclairés...

Faire choix à cet age...

Faire choix à cet age...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article