Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Traditionnel dépôt de gerbe des élus et du représentant de l'état

Traditionnel dépôt de gerbe des élus et du représentant de l'état

Le 11 Novembre 1918 à 5h15, l'armistice était signée entre les Alliés et l'Allemagne, et les combats ont officiellement pris fin à 11 h00. C'est la fin de la Première Guerre mondiale, un conflit majeur d'un XXème siècle dit "brutal" avec ses deux guerres mondiales mais aussi ses génocides, ses dictatures, etc.... Contrairement à ce que pense le commun des citoyens, ce n'est que  depuis 1992 que le 11 novembre est férié en France pour pouvoir rendre un hommage appuyé aux soldats de la Grande guerre. A savoir que le dernier poilu français est mort en 2008, et que l'ultime combattant du conflit, l'australien Claude Choules, est décédé en 2011 à 110 ans .

 

Poilus et infirmière d'époque assistaient à la commémoration
Poilus et infirmière d'époque assistaient à la commémoration

Poilus et infirmière d'époque assistaient à la commémoration

Une tradition respectée

C'est sous le commandement du Lieutenant Colonel MAGNE commandant en second du 1er Régiment de Tirailleur et en présence du drapeau de l'unité, de la nouba et de son bouc porte-bonheur ainsi que d'une section de ses soldats, que les autorités ont célébré le 11 Novembre devant le monument aux Morts de la Place Foch. De nombreux représentants des associations patriotiques étaient présents et l'on pouvait noter la présence de membres des anciens du 18 RT dont 4 poilus en tenue bleu horizon, d'un soldat américain et de deux infirmières en tenues d'époque. Cette commémoration a permis au représentant de l'UFAC, Gérard Guy de rappeler le 100ème anniversaire de la bataille de Verdun ( 21 février 1916) et de la Somme (engagée le 1er Juillet 1916). Un souvenir qui introduit celui qui sera effectué en 2017, puisque le Préfet des Vosges a rappelé que " commémorer le 11 novembre c'est répondre à la nécessité du souvenir, de l'hommage aux morts et de l'expression de notre reconnaissance. L'année mémorielle de 2017 sera l'occasion d'évoquer l'offensive du chemin des dames, l'entrée des Etats Unis dans le conflit en avril 1917 et des canadiens".

pied du monument

Sage comme une  image ....
Sage comme une  image ....

Sage comme une image ....

Gerbes et  recueillement

Après la lecture de la déclaration du Secrétaire d'Etat chargé des Anciens Combattants et de la mémoire auprès du Ministre de la Défense Jean Marc TODESCHINI  par Jean-Pierre CAZENAVE-LACROUTS Préfet des Vosges, l'Abbé VUILLEMAIN du culte catholique, Valérie Mitrani du culte protestant, Shabtail Levy du culte judaïque et se sont succédé à la tribune pour lire la prière œcuménique des 4 cultes principaux, bienqu' en l'absence du représentant du culte musulman, réclamant tous miséricorde pour les disparus des guerres et paix pour l'avenir.

Toutes les organisations patriotiques présentes se sont succédées devant le monument afin de déposer leur gerbe y compris la délégation des cimetières américains en France. Et la jeunesse citoyenne n'a pas été oubliée, représentée par le dépôt de bouquets d'une petite classe élémentaire de l'école du Faubourg d'Ambrail -qui est parvenue à rester extrêmement sage tout du long de la manifestation- ou par la présence efficace et disciplinée de Jeunes Sapeur pompiers ( JSP).

 

 

Commémoration du 98ème anniversaire de l'armistice
Commémoration du 98ème anniversaire de l'armistice
Commémoration du 98ème anniversaire de l'armistice
Commémoration du 98ème anniversaire de l'armistice
Commémoration du 98ème anniversaire de l'armistice
Commémoration du 98ème anniversaire de l'armistice

Une cérémonie qui évolue

En présence de 200 personnes venus assister à la cérémonie, le 1er Régiment de Tirailleur a pu distinguer plusieurs de ses soldats. Le Général d'Armée de Villiers, chef d'Etat major des armées citant d'ailleurs à l'ordre du régiment le 1ère classe Adam N. qui présent en République Centrafricaine de février à juin 2015 en tant que grenadier voltigeur, s'est distingué le 16 mars à Bangui, en mission d'appui au profit d'une section amie. "Son véhicule ayant été engagé par des tirs d'arme légère et de grenades il a riposté avec réactivité et mesure, transmettant des informations utile à sa hiérarchie pour réduire le danger" suivant le communiqué officiel. A noter qu'en l'absence de survivants à qui rendre hommage, la loi du 24 octobre 2012 a élargi la signification du 11-Novembre. Il s'agit désormais de la journée d'hommage à tous les morts pour la France.

A.V.P.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article