Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Mauvaise surprise pour la Chambre d'Agriculture

Daniel Gremillet conseiller régional et sénateur et le président Jérôme Mathieu passablement indigné

"Coup de poignard dans le dos", "cadeau de Noel socialiste", "  vampirisme technocratique"  le dernier projet de loi du ministère de l'agriculture a scandalisé nombre de représentants des agriculteurs présents lors de la session de la Chambre consulaire des Vosges lundi dernier. Le projet de Loi de finance 2017 tente de capter 4,8 millions d'euros  dits du "centime forestier" conservés par les Chambres d'Agriculture pour financer le Fonds Stratégique de la Forêt et du Bois ( FSFB) qui participe au pilotage et à l'animation de la forêt privée. Cela impacterait le budget de la Chambre des Vosges à hauteur de 522 000 euros et mettrait en péril 13 emplois locaux d'opérationnels.

 

 

Mauvaise surprise pour la Chambre d'Agriculture

Les Conseillers à la Chambre ont voté la motion à l'unanimité

Une réorganisation régionale et un financement national préoccupant

"Le retrait des ressources et d'une compétence légale - mentionnée dans le code rural- par une loi de finance, c'est une pratique des plus préoccupante" déclarait à la tribune le président de la chambre Jérôme Mathieu, passablement indigné en se tournant vers le Préfet Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts. " Nous avons travaillé avec l'assemblée permanente des chambres d'agriculture sur ce problème vendredi dernier et avons remonté nos vives objections au ministère de l'agriculture. Ce prélèvement par l'Etat, cela correspond dans le Grand Est à 1,2 millions. C'est aussi la remise en cause de 40 ans de travail de la part de nos salariés. C'est périlleux et délicat pour l'avenir de nos structures. Et alors que nous attendons toujours des réponses du ministère pour les fonds forestiers pluri-annuels régionaux. Nous n'avons aucune lisibilité à ce jour". Le préfet dans sa prise de parole a assuré le Président que la motion votée à la majorité et les objections sur l'impact économique dans le département d'une telle mesure seraient étudiées et mesurées.

Mauvaise surprise pour la Chambre d'Agriculture

La directrice Anne Marie Vieu, lors de la présentation du budget de la Chambre d'agriculture

Un service utile, une fiscalité forte

"Le service forestier des chambres coordonne et dirige les actions des conseillers qui interviennent sur la problématique du développement forestier, la mobilisation des bois pour la filière régionale, le renouvellement de la ressource forestière, et la mise en œuvre du bois matériau ou l'utilisation du bois énergie. Sans parler de la gestion des cours d'eau" précise Romain Charles de la Chambre d'Agriculture. "Le retour programmée par le ministère de la TATFNB ( Taxe Additionnelle à la Taxe sur le Foncier Non Bâti) alors que la fiscalité foncière par hectare de forêt est dans les Vosges parmi les plus élevées de France ( 16,5 euros à l'hectare soit 15 fois plus qu'en Champagne-Ardennes) et le retrait de cette ressource aux chambres va diviser le monde rural et agricole" assure Jérôme Mathieu.

 

 

Un budget à l'équilibre, mais jusqu'à quand?

" Les informations dont nous disposons à cette heure nous laissent dans le plus grande précarité" atteste Anne-Marie Vieu directrice de la Chambre d'agriculture. " L'exercice budgétaire est difficile et nos équipes sont très touchées par cette annonce. Nous sommes en pleine réforme pour nous adapter à la structure régionale tout en nous démenant pour assurer notre mission de mise en valeur des forêts, de l'espace rural et de l'environnement . C'est perturbant autant d'incertitudes alors que la région reprends le rôle d'accompagnement du département et que les spécificités des forêts vosgiennes ne sont pas appréciées de la même manière . Nous avons malgré tout un budget à l'équilibre puisque nous avons réduit nos frais de déplacement et nos frais de structure en 2015 tout en renforçant notre présence opérationnelle".

 

AVP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article