Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Sapin...Vole!

Magique!

Pour une somme relativement réduite pour la collectivité ( moins de 3 000 euros), les habitants de la Vierge on pu assister à  un évènement insolite: l'envol d' un bel épicéa de 18 mètres et de 6 ,8 tonnes. L'illusionniste Eric Antoine n'était pourtant pas présent sur place, mais bien une forte équipe du service cadre de vie, en charge de l'abatage d'un épicéa de 54 ans qui trônait rue Léon Schwab.

 

Mardi dernier à 8h30, la grue autoportée de l'établissement Rollot avec Sébastien aux commandes a commencé son travail. " Mon premier je l'ai fait en 2000. Celui là c'est un des plus simples". Fixer des élingues et des chaînes à mi-hauteur de l'arbre avec l'aide de Nicolas qui joue l'écureuil dans les branches. Assurer une tension constante lors de la découpe puis la rotation de 90 degrés sans arracher les fils de aériens de téléphone ou électriques, swinguer entre les deux autres arbres de l'esplanade sans les esquinter, rien de magique, mais du savoir faire.

 

 

 

Sapin...Vole!

Quand faut y aller....

Un arbre qui a grandi avec le quartier

"C'est une tranche d'histoire qui s'en va" regrette Marie-Claude Moussaoui, qui vit depuis 40 ans à l'ombre du conifère. " On aura certainement moins d'humidité et plus de soleil maintenant". Pour Philippe, le chef d'équipe du Cadre de vie qui assure le tronçonnage, c'est "du petit lait". "On a toute la place nécessaire, l'arbre est équilibré et sans difficultés particulières. Ca nous changera de celui de l'année dernière qui venait de chez un particulier et qui avait 20 ans et deux tonnes de plus".

 

 

 

 

Sapin...Vole!

Un gabarit peu ordinaire pour les transports Stephane Luc

Prochainement remplacé

"Il a 54 ans mais il a bien profité. On le voit à la largeur des cernes ou anneaux de croissance. Particulièrement dans les années 90. Il ne nous reste plus qu'à dessoucher et en replanter un autre" témoigne le chef d'équipe. Stephane Luc, le transporteur, n'est pas particulièrement  impressionné par le conifère. " On transporte des rails de 21 mètres avec ce camion. La seule difficulté consiste à coucher l'arbre sans casser les branches, et les replier pour pouvoir rouler en centre ville jusqu'à la place des Vosges sans arracher les équipements.

 

 

Sapin...Vole!

Une souche de 54 ans qu'il va falloir retirer maintenant!

Commenter cet article