Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Rédaction

MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES

 Le Niçois Patrick Moya place de l'Atre en exclusivité chez Art'Ifices

 Troisième artiste invité par la jeune galerie d'art de la place de l'Atre, le niçois Patrick Moya a installé son univers plastique coloré et ludique  jusque sur le trottoir en peignant une fresque en alcove imagée, avec ses créatures fétiches Dolly et son alter-ego "Moya" autour du foodtruck  belge Ouftikitchen! Au delà de ses représentations emblématiques qui ont fait le tour du monde, et rencontré un succès certain, l'artiste développe son univers sous format virtuel  ou plastique, colonisant le 11 de la place spinalienne historique jusque dans ses moindres espaces mais aussi le parvis du Musée Départemental avec trois sculptures métalliques.

                       

 

MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES
MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES
MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES
MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES

"Généreux et accessible"

Pour Tony Blanville, l'un des agitateurs culturels et amateur d'art de la galerie Art'Ifices, Patrick Moya est un acteur vivant de la peinture contemporaine. "Simple, généreux et prolifique, il entraine sans mal le lecteur dans son univers de fantaisie, de contes frais et enchantés, animaliers et circassiens". "C'est un homme entier et bienveillant qui nous a fait confiance et nous a suivi lorsque nous lui avons exposé notre projet. Et nous sommes vraiment très heureux de pouvoir l'accueillir.  Il a pris une semaine pour découvrir la ville, le Musée Départemental et ses collections, rencontrer le conservateur, recréer en virtuel sous "second life" la galerie et l'implantation de ses œuvres, prévoir l'installation sur le parvis de ses animaux. C'est un "performer" touche à tout, un vrai plasticien hyperactif reconnu dans la France entière et en asie. Sa simplicité véhicule un concept fort, développé entre autre par le mouvement Fluxus et par l'artiste franco-suisse Ben (Benjamin Vauthier) à Nice: l'art de l'idée et de la performance n'a pas de limite".

 

 

MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES
MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES
MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES
MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES
MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES
MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES

L'Univers Moya s'expose et se revendique, que ce soit dans la cour du 11, sur le parvis du Musée Départemental ou en virtuel sur les écrans

Plus qu'une performance

Avec son exposition intitulée "Happy Moya", l'artiste dédouble -sous une forme influencée par la bande dessinée- notre monde, se mets en scène et se transforme naïvement ( en mini pinocchio à lunettes), tente de dépasser par la joie éphémère et le travestissement les conventions, pour toucher l'âme d'enfant de chacun et apporter de la fête. En dehors de la fresque extérieure pour David d'OuftiKitchen, il a profité de son séjour à Epinal pour en réaliser une seconde à l'intérieur de la galerie et revisiter deux des œuvres d'envergure du Musée." Je ne connaissais pas Epinal, c'est ma première venue ici. L'accueil est charmant, les gens sont accessibles et cordiaux, sensibles à l'art contemporain. Il y a seulement une petite fraicheur dans le fonds de l'air qui picote un peu et à laquelle je ne suis pas habitué...." précise l'artiste. A un visiteur qui ne reconnait pas dans l'animal qui tire régulièrement la langue par dérision, Dolly, la brebis rose que l'on retrouve dans nombre de ses composition constituant ainsi une de ses signatures, il rappelle gentiment les origines de cette égérie. " C'est le premier clone du royaume animal, la brebis écossaise née en 1997. Je l'ai représenté ainsi sur des fresques en "live painting" réalisées lors de soirées sur la Cote d'azur.  Je l'ai spécialement créée pour une soirée "clone", les clubbers venaient par deux et habillés de la même façon. Depuis je l'ai conservé et je la décline avec mon moya. Je rajoute des ânes conçus pour une exposition en référence à Goya, des roulottes, des singes et des éléphants pour rappeler le cirque de Monte-Carlo pour lequel j'ai réalisé des affiches et des animations picturales lors des spectacles". "Mon moya  me fait vivre dans mon œuvre. Il participe au débat qui voit la permanence du créateur en tant que créature de son œuvre. Je me veux plus créature que créateur". Question qui ne trouve pas de réponse évidente mais prouve la permanence d'une bonne dose d'autodérision et de jeunesse. Un plein de sensibilité et de tendresse garanti pour tous les visiteurs de l'exposition.

 

A.V.P.

 

Art'Ifices Art Galerie ouverte les samedis et dimanches de 16 heures à 20 heures.

MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES

Tony Blanville et ses amis, enchantés de la venue "productive" de Patrick Moya à Epinal

MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES
MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES

David, l'exploitant belge d'OuftiKitchen s'est vu gratifié d'une composition évènementielle typiquement "moyaesque"

MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES
MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES
MOYA simplement HAPPY chez ART' IFICES

Psychédélique ou fantaisiste?

Commenter cet article