Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par A.V.P.

Expo Vincent Thiéry au Bailli

Entouré de nombreux membres de l'association Noir & Couleur, Vincent Thiéry exposait ses photographies pour la première fois au Bailli vendredi dernier et ce durant une semaine.  Un travail de qualité, éclectique et varié présenté avec éloge par l'ancien enseignant Joël Lambolez. Et un public qui n'a pas manqué de féliciter l'autodidacte pour ses réalisations stimulantes.

Expo Vincent Thiéry au Bailli

"J'ai plongé dans la drogue dure de la photo "

De retour d'une vie professionnelle intense de spécialiste des complexes golfiques dans toute la France, le photographe autodidacte qui a ses parents sur Rambervilliers  est revenu dans les Vosges en 2013  pour habiter à Epinal, décidant cette année de lancer son activité professionnelle de photographe en auto entreprise. " C'est une reconversion à laquelle je pensais depuis longtemps" confie-t-il " J'ai travaillé dans l'édition à Metz pendant 7 ans et je réalisais moi même les photos de mes communications. De retour dans la région, avec zéro femme et zéro enfant et donc une liberté de choix optimale, j'ai fait le saut. Plusieurs personnes m'ont fait la demande de photoreportages ou de créations spécifiques, cela m'y a encouragé".

Expo Vincent Thiéry au Bailli

"Je n'aime pas l'artificiel et le surjoué"

Une quarantaine de photos noires ou couleur sont exposées au Bailli dans les cadres métalliques prêtés par Noir et Couleur. Pas de paysage, peu de végétation, des photos artistiques en poses lentes originales, quelques animaux ( dont de très beaux exemplaires d'un chevreuil ivre et de chamois du Honeck), et principalement des modèles dans nombre de contextes paysagers ou urbains de la région.  " Un modèle est une actrice, le photographe est le réalisateur. Tout doit bien se synchroniser dans la bonne humeur et le respect mutuel et cela se voit dans le regard des miss". " Ma touche artistique est faite de simplicité et d'humilité. Il me faut un aspect artistique autre qu'artificiel ou une pose insolite autre que glamour . La théâtralisation, une mise en scène trop forte nuisent à la lecture de mes photos. Mes modèles doivent accrocher le regard quasiment naturellement. Par exemple il a fallu que j'insiste grandement pour que la dauphine de miss lorraine qui posait pour moi abandonne son sourire figé et commercial".

Expo Vincent Thiéry au Bailli

Une nouvelle impulsion

Convaincu d'avoir exploré nombre de facettes des modèles et de leurs poses, Vincent Thiéry  réoriente dorénavant sa recherche. " Se remettre en cause et se renouveler pour trouver un endroit chaque fois différent, être capable de gérer les miss avec tact, puisque les modèles masculins ne m'inspirent pas particulièrement. C'est une organisation lourde à mettre en place et à gérer. Je suis plus ouvert maintenant à la saisie d'opportunités  graciles du quotidien et moins à des collaborations. Etre le plus professionnel possible dans mes photos, avec un soin du détail sans retouches numériques, c'est la marque de mon style. Au global je recherche l'équilibre dans la diversité, que ce soit artistique ou animalier. Cela parle inévitablement et facilement à chacun et me permet de toucher tous les lecteurs".

A.V.P.

Commenter cet article