Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par A.V.P.

Le trio d'acteurs endossait tour à tour la pelure d'animaux....

Le trio d'acteurs endossait tour à tour la pelure d'animaux....

Gagnants du concours des Trophées citoyens de la ville, les Amis du Théâtre Populaire ( A.T.P.) et l'association Jeunesse et Culture ont pu concrétiser leur projet de spectacle Inuk , qui a été présenté 3 fois la semaine dernière au Palais des Sports.  Un cadre exceptionnel pour permettre à la Compagnie l'Unijambiste d'exprimer toute la force de leur mise en scène esthétique et technique, pour construire une histoire ethno-poétique à la limite du magique.

 

 

 ... Comme d' explorateurs

... Comme d' explorateurs

Un spectacle original et exceptionnel

Si en novembre Michèle Raineri, présidente des A.T.P.et Régis Bergeret de Jeunesse et Culture étaient satisfaits de recevoir leur trophée et le financement de 5 000 euros qui était nécessaire à la venue de la Compagnie l'Unijambiste, il était d'autant plus intéressant d'en voir le résultat au Palais des Sports au milieu des jeunes des quartiers invités au spectacle. " Cela fait 40 ans que nous participons à la création d'un chemin de la culture. On a été écoutés par la commune pour le montage du spectacle Inuk ( qui veut dire Homme en Inuit) qui sort des normes et fait sortir le théâtre de son cadre habituel".  Il fallait en effet un contexte différent d'un théâtre classique, pour pouvoir faire du feu sur scène, jouer avec du gaz carbonique liquéfié, de la brume et de la fumée, reconstituer le bruit des pas des explorateurs sur la glace, pécher, faire du traineau ou du hockey sur glace, chasser et donner à voir une reconstitution en 3D d'une aurore boréale.

 

 

Un phoque ou un Inuit, les deux populations sont menacées par le monde moderne
Un phoque ou un Inuit, les deux populations sont menacées par le monde moderne

Un phoque ou un Inuit, les deux populations sont menacées par le monde moderne

Une découverte poétique

Les acteurs de la Compagnie l'Unijambiste ont associé le public à la découverte du monde des Inuits par tranches de vies sensibles, poétiques, sur une bande  son de leur production très rythmée, scandée par des interviews du village de Kangiqsujuaq, dans la terre de Nunavik, contrebalancés par les commentaires de hockey sur glace canadiens . La traduction affiché sur un écran permettait de connaitre tout de la mélancolie d'un peuple et d'une culture qui s'efface progressivement, sa jeunesse étant absorbée par la modernité et la technique. Au résultat on assistait à un mélange de disciplines inspirées, éclairées avec nuances pour retranscrire les jours-nuits de l'Artique. Chaque tableau bénéficiait d'une photographie et d'une graphie étudiée, qui aboutissait au final par un rapprochement du statut des animaux à celui des habitants, les uns et les autres étant menacés par l'homme moderne.

 

Les explorateurs cinéastes devaient compter avec un pingouin royal réincarné, une espèce disparue maintenant
Les explorateurs cinéastes devaient compter avec un pingouin royal réincarné, une espèce disparue maintenant

Les explorateurs cinéastes devaient compter avec un pingouin royal réincarné, une espèce disparue maintenant

Du théâtre documentaire de qualité qui interpellait le jeune auditoire

" J'ai presque tout compris" déclarait Slimane en sortie du spectacle. " Les têtes d'animaux sur les hommes, c'est pour dire qu'ils vivent dans le même endroit, non? Comme c'était reposant de les voir marcher comme dans la banquise avec le bruit de la glace et le vent. Et l'arc en ciel vert en hologramme, super bien fait! En plus le gars de la beatbox il assurait grave, il aurait pu slamer tranquille avec!". Multidisciplinaire et visuel, le spectacle monté par David Gauchard, Emmanuelle Hiron, Nicolas Petisoff et L.O.S a pu satisfaire 150 personnes à chacune des séances.

 

A.V.P.

 

 

Des jeux de ficelle à taille humaine pour reconstituer les figures des constellations

Des jeux de ficelle à taille humaine pour reconstituer les figures des constellations

Commenter cet article