Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Kevin Briot en action devant ses danseurs Eva, Marie, Lena, Corentin, Nadir et Scotty

Kevin Briot en action devant ses danseurs Eva, Marie, Lena, Corentin, Nadir et Scotty

 Durant toute la fin de semaine le centre Léo Lagrange d'Epinal organisait sur le thème de la Fraternité la troisième édition de son traditionnel festival Jeunes , Jac & Léo. Le Centre Culturel, chaleureux comme jamais,  était mis en espace et décoré pour l'occasion avec énormément de couleurs vives par les jeunes de 11 à 30 ans, dont des étudiants de l'Ecole de l'Image, et plusieurs spectacles et soirées dansantes étaient organisées. On pouvait participer à des séances de théâtre d'improvisation, visiter les deux expositions photos, écouter la web radio en place avec les Francas, regarder le travail de magiciens, dessinateurs, photographes et les vidéos effectuées avec les ateliers Image Plus....

Toutes les expositions et décorations avaient été réalisées lors des ateliers qui s'étaient tenus pendant les quinze jours de vacances de février avec les jeunes inscrits. Le théâtre avait été préparé avec les Jolies Mômes ou Maryse, le spectacle de Zumba avec Léoncio, l'exposition photo avec le photographe spinalien bien connu, Stefan Calmels.

 

Un public chaleureux et participatif, parfois déstabilisé par autant de  variété artistique

Un public chaleureux et participatif, parfois déstabilisé par autant de  variété artistique

Un temps de rencontre physique

Pour la directrice  Marion Garnier , l'accompagnement et le "décloisonnement" se sont opéré sans souci. "Ce festival jeunesse d'art et connexion est une nouvelle occasion de favoriser l'ouverture culturelle et l'expression artistique -par les jeux aussi- de créer des liens interculturels entre jeunes et moins jeunes issus de divers milieux sociaux et culturels, des différents quartiers et villes de l'agglomération. L'atelier photo avec le thème de la Fraternité a par exemple été véritablement le moyen pour les adolescents de devenir des acteurs et des citoyens du numérique, de favoriser leur autonomie et le développement de leur esprit critique". "C'est une ouverture sur l'environnement et le monde" complète l'animateur multimédia Vincent. "On leur a appris à se mouvoir dans cet environnement, à produire et diffuser de l'information en toute conscience, développer leur potentiel "informationnel". Au même moment, Kevin Briot de LooEst et spécialiste du Hip Hop se produit sur scène avec ses jeunes de Remiremont et mets le feu à la salle enthousiaste. Après un enchainement d'Ismaël, animateur au centre, nouvelle illustration de la diversité et du croisement des cultures, Baptiste Kuhn à l'accordéon enchaine des morceaux délicieusement nostalgiques devant la centaine de spectateurs plutôt intrigués par le contraste.

 

 

Vivien et Aline, au bar pour réunir les fonds nécessaires à leur mission humanitaire

Vivien et Aline, au bar pour réunir les fonds nécessaires à leur mission humanitaire

Avec l'aide de Léo, financer une action humanitaire en Cisjordanie

Prés du Juke Box musical Jacques et Léon à la programmation sélectionnée par les enfants du centre sur le thème de l'année, Chafik, Vivien et Aline sont de permanence au bar du festival, distribuant crêpes et boissons. Leur objectif commun est simple:  collecter 3000 euros par des actions locales pour financer leur part de voyage et leur action humanitaire  en zone palestinienne de l'été prochain. "Cela se passera en zone sous gestion palestinienne, dans la vallée du Jourdain . On va construire une salle de classe pour bédouins  le matin, avec des matériaux locaux que l'on aura acheté" précise Vivien qui finit ses études en BTS de Développement du Territoire. "Et l'après-midi on va découvrir le tissus associatif israélo-palestinien et coopérer avec des jeunes palestiniens" complète Aline, en service civique à la Ligue de l'enseignement. Pour Chafik, qui a déjà été en Cisjordanie en 2016, autofinancer l'opération, c'est aussi organiser des matchs de foot, tenir des stands au marché, solliciter des aides et des subventions: "On est dix à partir, il faut atteindre les 23 OOO euros nécessaires. On est aidés l'Association France Palestine Solidarité et l'Union Juive pour la Paix avec Yves et Nicole dans les Vosges. Sur place on sera accueilli par d'autres associations comme Sunflower". Yves complète: "C'est une expérience fabuleuse pour ces 10 jeunes qui vont partir 15 jours, particulièrement sur le plan humain. Découvrir la chaleur et l'hospitalité des palestiniens, travailler concrètement avec eux, c'est un moment précieux".

 Les Francas ne sont pas les derniers à s'amuser au Festival Jac & Léo

 Les Francas ne sont pas les derniers à s'amuser au Festival Jac & Léo

 

Syrien, réfugié et photographe

Sans rapport avec les volontaires humanitaires qui tiennent la petite restauration, une belle exposition de photographies de d'Aref Haj Youssef était exposée à proximité avec des explications pédagogiques et une vidéo sur le conflit syrien. Une vision internationale de la solidarité et la fraternité qui a donné lieu à une rencontre entre le reporter et les jeunes du "work shop photo" dans la matinée du dimanche. Un peu plus loin le club Forge-Mondes animait les Cultures de l'imaginaire avec une initiation  de jeux de rôles, jeux de plateau et de figurines. "J'y comprends rien " objecte Caroline en soupirant " Je suis venu pour mon gamin et voir si on pouvait y jouer à a maison, mais ça me coute". Avec beaucoup de patience et un sourire en coin, l'animateur poursuit sa démonstration, tentant de transporter dans son univers l'adulte réfractaire. Le spectacle est achevé. Dans une ambiance décontractée et animée, enfants et adultes déambulent "comme chez eux", en totale décontraction et cordialité. "T'as vu ce tableau. C'est moi qui l'ai fait avec le groupe de graff. Regardes ma signature!" interpelle Corentin . Et effectivement, c'est pas mal pour un gamin de 11 ans. Beaucoup de travail mais un beau souvenir de fête réussie pour lui et ses camarades.

 

A.V.P.

 

 

 Le

 

L'association Forge-Mondes assurait l'initaition aux jeux de l'univers fantastique

L'association Forge-Mondes assurait l'initaition aux jeux de l'univers fantastique

Une décoration chamarrée généralisée
Une décoration chamarrée généralisée

Une décoration chamarrée généralisée

L'expo d'Aref à Léo lagrange, reporter réfugié syrien
L'expo d'Aref à Léo lagrange, reporter réfugié syrien
L'expo d'Aref à Léo lagrange, reporter réfugié syrien
L'expo d'Aref à Léo lagrange, reporter réfugié syrien
L'expo d'Aref à Léo lagrange, reporter réfugié syrien
L'expo d'Aref à Léo lagrange, reporter réfugié syrien

L'expo d'Aref à Léo lagrange, reporter réfugié syrien

Le work shop photo était en expo, lui aussi
Le work shop photo était en expo, lui aussi
Le work shop photo était en expo, lui aussi

Le work shop photo était en expo, lui aussi

Commenter cet article