Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Campagne d'abattage d'hiver à Epinal

Des arbres malades, qui menaçaient de tomber par forte rafale de vent

16 peupliers d’Italie qui se situaient aux abords du parc de la Maison Romaine et le long de la Moselle ont été abattus cette semaine pour des raisons de sécurité. A proximité d'une aire de jeux pour enfants, du parc de la rue de Nancy et de voies cyclables, ces arbres d'une cinquantaine d'années étaient rongés par les champignons et les insectes et étaient identifiés comme dangereux avec leurs nombreuses branches mortes. La campagne d'abattage d'hiver a donc été officiellement lancée par Philippe Louis, responsable du cadre de vie et le conseiller municipal délégué Pascal Lienard , laquelle campagne a été décalée par les rigueurs du temps de début d'année.

5 municipaux s'affairent autour des grumes et des branchages en bout de l'impasse des blanchisseuses prés du square de Loughborough et à proximité de la Maison Romaine. "Il y en a pour 2 semaines de travail, car nous sommes dans un cadre urbain préservé et on doit faire attention à ne rien casser. On a été contraints de démonter les lampadaires" précise le responsable du cadre de vie.

Philippe Louis et Pascal Lienard diligentent les travaux d'abattage de la commune

Philippe Louis et Pascal Lienard diligentent les travaux d'abattage de la commune

Un fonctionnement en circuit court

"Les grumes vont être stockés pour ensuite être transformés dans le courant de l'année, en bois énergie par une société spécialisée. Il faut compter une dizaine de mètres cubes de bois pour ces arbres de 35 mètres de haut et de 50 ans d'âge. Les souches seront rognées par une entreprise spécialisée au printemps. Les branchages sont hachés par nos équipes pour faire du mushing qui sera réutilisé au pied de nos plantations". "C'est du circuit court et cela va dans le sens du zéro produits phytosanitaire que nous appliquons depuis plusieurs années" explique Pascal Lienard." C'est d'ailleurs pour des raisons de lutte naturelle contre les parasites que la dizaine d' arbres qui remplaceront les peupliers seront de variétés et essences différentes. Pour freiner d'éventuelles proliférations".

Entre la découpe des branches, le broyage et la manutention des grumes  il ya 15 jours de travail pour l'équipe du cadre de vie
Entre la découpe des branches, le broyage et la manutention des grumes  il ya 15 jours de travail pour l'équipe du cadre de vie
Entre la découpe des branches, le broyage et la manutention des grumes  il ya 15 jours de travail pour l'équipe du cadre de vie

Entre la découpe des branches, le broyage et la manutention des grumes il ya 15 jours de travail pour l'équipe du cadre de vie

Des arbres sélectionnés avec attention pour remplacer les abattus

"Les arbres qui seront plantés prochainement seront sélectionnés pour leur type de développement ( avec une hauteur au maximum de 10 mètres), de feuillage ( pour un ramassage aisé) et pour le type de croissance de leurs racines, qui doivent s'enfoncer profondément. Cela entre dans le cadre du plan de gestion global du patrimoine arboré de la ville. Les prochains chantiers importants seront rue Ravinel avec la disparition des 6 tamaris qui gênaient la circulation routière et étaient salissants, le Parking de la Louvière avec le remplacement des charmilles par des essences permettant d' avoir de l'ombre en été, la plantation de 8 pommiers à fleurs allée des cèdres aux abords de l'aire de jeux et de 4 acacias rue de la loge blanche. En tout ce seront 95 arbres qui seront coupés sur 38 lieux différents de la ville.  Pour information de 2010 à 2016 nous avons replanté  826 arbres pour 776 arbres abattus". Philippe Louis complète : "Dans le cadre de notre charte de défense de la  biodiversité nos  réflexions nous amènent à planter des variétés florifères et mellifères et de positionner des arbres adaptés aux lieux, en concertation avec les riverains. Ils doivent être résistants au salage lorsqu'ils sont proches des routes ou à faible développement pour éviter de gêner le voisinage, avec des racines peu profondes lorsqu'il y a des réseaux en sous sol. Ce n'est pas toujours simple car il faut tenir compte d'un besoin de 8 m3 minimum de terre pour qu'un arbre pousse sans problème. A savoir que les arbres en ville subissent de nombreuses agression alors qu'ils apportent une qualité de vie et une image champêtre et touristique indispensable à la ville. Ils filtrent l'air pollué du milieu urbain et fixent les composés organiques volatiles, augmentent l'hygrométrie de l'air le plus souvent et abaissent la température par temps chaud jusqu'à 7 degrés. Ils participent au confort de vie, c'est pourquoi le service du cadre de vie à fort à faire chaque année".

A.V.P.

La Maison romaine va perdre une partie de son cadre arboré
La Maison romaine va perdre une partie de son cadre arboré
La Maison romaine va perdre une partie de son cadre arboré

La Maison romaine va perdre une partie de son cadre arboré

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article