Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Rédaction

"E la nave (tte) va!"

Rien à voir avec le film fantastico-absurde de Fellini , mais des informations émanant de blogueurs locaux bien renseignés ( nos amis de Transvosges.com) faisait état de problèmes d'exploitation pour la nouvelle navette électrique de la Communauté d'Agglomération d'Epinal. Renseignements pris, il y a eu effectivement une panne "surprise et inattendue" lors du premier mois d'exploitation, mais sans danger pour l'engin ou risque pour les utilisateurs. L'occasion de reparler d'un transport atypique, unique en Lorraine, qui commence à faire doucement sa place à Epinal, et "vogue le navire".

Yves Labesse, le responsable de Bolloré pour le Grand Est nous l'assurait tout récemment:" la navette spinalienne a eu un problème exceptionnel sur son tableau des fusibles. En mettant en marche les essuies glace, les batteries se déchargeaient de façon rapide. Et comme c'est un engin lourd et donc non tractable, il a fallu le mettre sur un plateau pour faire intervenir le service technique d'après vente de Bolloré. C'est impressionnant mais sans danger. Nous n'avions jamais connu un incident de ce type sur toute la flotte installée,  que ce soit à Amiens, Arras, Quimper, Marseille ou Chartres".

 

 

"E la nave (tte) va!"

 Lego ou Cube, la navette fait son job

L'autonomie est elle conforme aux prévisions?

Relancé sur l'autonomie journalière des "Bluebus 6 mètres" qui par la rumeur est réputée plus faible que les 100 kilomètres garantis officiellement, le représentant de Bolloré se veut rassurant: " Au camping du Bois de Boulogne, les bus effectuent 200 kilomètres par jour, avec trois recharges intermédiaires. Alors que sur les autres sites d'exploitation en France, en fonction de la qualité de conduite du chauffeur, les minibus effectuent souvent 130 kilomètres sans rechargement complémentaire, uniquement par le jeu du rechargement par décélération. A ce jour nous n'avons pas connaissance d'une faiblesse éventuelle en autonomie du modèle spinalien" . "Il est certain que les moins 15 degrés connus en janvier ont affecté l'autonomie des  « batteries chaudes » solides en métal-polymère du groupe Bolloré, mais sans que cela ne devienne  handicapant" nous a confirmé un technicien.

Lego ou cube?

Jean-Claude Thiriat , directeur des transports de la Communauté d’Agglomération, confirme que la fréquentation des bus électriques est excellente. "C'est un véhicule qui est étroitement surveillé par les usagers et les curieux car il est atypique et innovant. Il est en période de réglage et le petit problème rencontré avec le tableau des fusibles a entrainé une intervention rapide et efficace des services de l'entreprise Bolloré.  C'est maintenant réglé, et si le véhicule a été remplacé à d'autres occasions c'est pour sa maintenance normale ou pour être exposé au salon Planète énergie. Nous avons d'excellents échos des usagers qui l'appellent affectueusement le Lego".

 

Des usagers et des chauffeurs satisfaits

Pour Marcelle, une septuagénaire et utilisatrice régulière, c'est plutôt un  cube, mais largement satisfaisant. " C'est son silence à l'intérieur qui est le plus dépaysant. On entend les moindres bruits extérieurs ou les cahots. Il roule doucement, et fonctionne sans freiner. C'est d'une souplesse appréciable. Quand on parlotte avec Simone, le carillon ne gêne absolument pas, on en a oublié nos stations respectives plus d'une fois. A quand le prochain cube et un parcours plus long? Mais avant, ce serait bien d'avoir la navette aussi le lundi. On vit et on se promène aussi le lundi." Aymeric Durandy directeur de Keolis Epinal, l’exploitant du nouvel engin, confirme que le "cube" de Marcelle "fait son job". "Nous n'avons aucune réclamation ou problème d'autonomie". "C'est même un poste agréable pour nos chauffeurs, qui font la rotation au volant de ce véhicule moderne. Ils conduisent le reste du temps des bus bruyants de 12 mètres, c'est donc plutôt sympathique" .

A.V.P.

Article de Transvosges: https://transvosges.com/2017/02/14/coupures-de-courant-pour-la-petite-navette-de-centre-ville/

Commenter cet article