Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Jeunesse et Culture: Régis Bergerot part... Mais pas trop loin!

Figure emblématique de la prévention de la jeunesse à Epinal, mais connu aussi dans toute la Lorraine, Régis Bergerot mets un terme à 30 ans d'activités intenses au sein de la municipalité."C'est à La Vierge que tout a commencé" se rappelle Michel Heinrich au Centre Social de la Vierge: "Je vous ai recruté en comité avec Denise Louis et Marc Lestrat dans le bâtiment juste à côté, et alors que j'étais tout jeune conseiller municipal de Philippe Seguin qui souhaitait qu'Epinal soit une ville pilote en termes de prévention de la délinquance". Retraçant un parcours sacerdotal fait de fidélité à ses engagements dans le social, Stephane Viry l'actuel Président de l'Association Jeunesse et Culture et Michel Heinrich, se sont chargés devant une centaine de personnes de tracer le portrait élogieux d'une personnalité éminente et engagée au parcours extraordinairement riche. Ce dernier déclare toutefois avec humilité: "on a fait que s'adapter à l'évolution de la jeunesse et de la société" .

Jeunesse et Culture: Régis Bergerot part... Mais pas trop loin!

Stephane Viry actuel président de Jeunesse et Culture et Régis Bergerot

" En 1983, nous recherchions un éducateur spécialisé à durée déterminée, et j'ai pensé de vous que vous seriez un gars appliqué, dans votre manière de remettre votre chaise à sa place avant de prendre congé des recruteurs" plaisante Michel Heinrich avec bonne humeur. "C'est à votre contact que j'ai découvert la prévention et les actions en faveur de la jeunesse avec les deux associations que nous avons créé à l'époque, qui sont devenues le service éducatif de prévention spécialisé de la Ville en 1990. Vous viviez ce métier avec générosité. Jusque très tard vous veniez me voir dans mon bureau de la pharmacie pour évoquer le cas de jeunes en difficulté ou les besoins d'argent de l'association".

Jeunesse et Culture: Régis Bergerot part... Mais pas trop loin!

Une centaine de personnes pour saluer l'ancien directeur avant son départ officiel

Une période animée sinon mouvementée

En réponse à la description de son parcours, Régis Bergerot reconnaissait que "L'éducation spécialisée est souvent demandeuse de financement, dans l'urgence ou la difficulté". "Je suis resté dans l'âme un éducateur spécialisé car J'ai connu 10 années extraordinaires à La Vierge avec peu de moyens mais une excellente ambiance, même quand on s'est fait volatiliser notre local. Sans compter les dix ans dans la villa Wagner "."Certains des jeunes contrevenants de l'époque sont devenus des hommes exceptionnels très engagés dans la vie publique et le monde professionnel, et c'est certainement grâce à vous qu'ils le sont devenus" précise le député-maire avec une pointe de nostalgie.

 

 

Jeunesse et Culture: Régis Bergerot part... Mais pas trop loin!

"On s'est certainement trompé"

 A l'époque " On s'est certainement trompé" concède Michel Heinrich. Evoquant son expérience passée, Régis Bergerot reconnait la difficulté, l'isolement et le stress connus lors de son parcours professionnel ."La prévention spécialisée est fragile, elle n'est portée que par quelques élus aux fortes convictions. On ne cohabite pas dans cette proximité sans développer des liens entre personnes". Devant son ancienne Présidente Pascale Deau ( et en l'absence excusée de Patrick Nardin qui avait précédé à son poste Stephane Viry) l'ancien Directeur de Jeunesse et Culture confesse avec émotion les complexités de la mission, évoquant les jeunes disparus dans des circonstances tragiques ou rendant hommage aux mères de famille héroïques qu'il a connu: "On n'est pas que des techniciens. On a des relations affectives avec les gens. Beaucoup de jeunes sont restés des amis". La fuite du temps est apparue comme manifeste pour Régis dés lors qu'il a pris en charge la direction de l'insertion à Epinal en 1992 "Ca s'est accéléré". Remerciant la Ligue de l'Enseignement, la Fédération des Œuvres Laïques ou la Direction des Actions Sociales, "c'est tout un monde que je vais laisser à un moment ou les contradictions liées au populisme émergent. Mais je reste un vosgien convaincu. Je serai à Bouzey, pour finir de retaper les lieux ou vous serez les bienvenus". Restant "accroché" à sa dernière responsabilité il en a profité pour donner sa dernière consigne aux éducateurs: "l'énergie doit aller aux jeunes, il ne faut pas se disperser".

A.V.P.

 

 

Jeunesse et Culture: Régis Bergerot part... Mais pas trop loin!
Jeunesse et Culture: Régis Bergerot part... Mais pas trop loin!
Jeunesse et Culture: Régis Bergerot part... Mais pas trop loin!

Commenter cet article