Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

Vincent Van Gogh était-il bipolaire?

Florence Daniel-Wieser (historienne de l’art), Jean-Pierre Kahn et Jean-Marc Illi (musicologue) se sont livrés à une analyse transversale d'oeuvres au profit de la sensibilisation et la compréhension de la bipolarité.

C'est avec un titre accrocheur "La Nuit peut-elle être lumineuse" que l'association nancéienne "Bipolaire?Si tu savais..." a réuni à Epinal une centaine de personne en amphithéâtre de droit mercredi de la semaine dernière. Combinant avec une audace transversale, histoire de l'art et peinture, musique contemporaine et explications médicales et psychiatriques, les 3 conférenciers tentaient de sensibiliser le grand public au travers de Vincent Van Gogh et de son œuvre mondialement connue "La nuit étoilée" ou ses déclinaisons musicales, à la compréhension des troubles psychiques, à leur détection et à l'accompagnement inclusif.

 

 

"La nuit étoilée", peinte en juin 1899 à Arles et mise en musique par Henri Dutilleux en 1978

"La nuit étoilée", peinte en juin 1899 à Arles et mise en musique par Henri Dutilleux en 1978

Florence Daniel-Wieser (historienne de l’art), et Jean-Marc Illi (musicologue), ont présenté aux curieux sous un angle innovant « La Nuit Étoilée » de Van Gogh, avec quelques extraits de  la pièce du compositeur français Henri Dutilleux, inspirée du même tableau. "Timbre, Espace, Mouvement" se voulant en correspondance musicale étroite avec le tableau du peintre puisque " l'intense pulsation qui anime cette toile, le sens de l'espace qui y domine, la palpitation  de la matière et surtout l'effet de tournoiement quasi cosmique qui s'en dégage, pouvaient avoir leurs équivalences sur le plan sonore. De même, à certains chromatismes de couleur pouvaient correspondre des timbres particuliers".

Florence Daniel-Wieser (historienne de l’art), le professeur Jean-Pierre Kahn et Jean-Marc Illi (musicologue) se sont livrés à une analyse transversale d'oeuvres au profit de la sensibilisation et la compréhension de la bipolarité.
Florence Daniel-Wieser (historienne de l’art), le professeur Jean-Pierre Kahn et Jean-Marc Illi (musicologue) se sont livrés à une analyse transversale d'oeuvres au profit de la sensibilisation et la compréhension de la bipolarité.
Florence Daniel-Wieser (historienne de l’art), le professeur Jean-Pierre Kahn et Jean-Marc Illi (musicologue) se sont livrés à une analyse transversale d'oeuvres au profit de la sensibilisation et la compréhension de la bipolarité.

Florence Daniel-Wieser (historienne de l’art), le professeur Jean-Pierre Kahn et Jean-Marc Illi (musicologue) se sont livrés à une analyse transversale d'oeuvres au profit de la sensibilisation et la compréhension de la bipolarité.

A la redécouverte d'une personnalité et d'une œuvre

"C'est un tableau à la fois figuratif et imaginaire de Vincent" explique Florence Daniel-Wieser. "C'est une œuvre subjective, proche de l'abstraction. Alors que les impressionnistes qui avaient influencés Van Gogh à ses débuts cherchaient encore la représentation, ce n'est plus le cas pour cette création. Contrairement à ce qui s'est dit, Van gogh n'était pas un véritable autodidacte de la peinture, il a été formé par un cousin et des oncles, il a travaillé pour la société de marchands d'arts Goupil comme son oncle et son frère. C'était un polyglotte, un chercheur permanent et un mystique. Ancien prédicateur, il reste fasciné par les couleurs médiévales du sacré, le bleu lapis lazuli et l'or, magnifiés par les nouvelles peintures chimiques et en tube de son époque. Le bleu de la sérénité et de l'amour avec le jaune de l'ardeur et de la vie enflammée. Par ses traits et mouvements dans la nuit étoilée, il a cherché à donner matière au ciel et une dimension expressive à sa peinture. Mort à 36 ans en ayant peint 800 toiles et mille dessins en seulement 10 ans de pratique on peut se poser la question de cette force qui l'a animé, de ces sentiments exacerbés ou de son exaltation que l'on ressent dans ses innombrables correspondances mais aussi les origines de ses périodes de crise ou de mélancolie qui le touchent.

 

 

 La Nuit peut elle être lumineuse? Les tableaux de Van Gogh ne laissent aucun doute La Nuit peut elle être lumineuse? Les tableaux de Van Gogh ne laissent aucun doute

 La Nuit peut elle être lumineuse? Les tableaux de Van Gogh ne laissent aucun doute

Van Gogh sujet de troubles bipolaires?

 

 Effets de l'alcool, de la "fée verte" toxique, troubles psychiques, folie.... La question a été posée au Professeur Jean-Pierre Kahn, vice-président de l'association organisatrice et responsable du service de psychiatrie et psychologie clinique du CHU de Nancy. "Faute d'avoir pu rencontrer le patient moi même et plusieurs fois, car il faut toujours s'assurer de la réalité des faits, je partage le diagnostic du docteur Henri Gastaut, un grand spécialiste de l'épilepsie. Van Gogh était certainement victime de crises épileptiques temporales dues aux effets de l'absinthe... Mais qui sait s'il n'y avait pas une comorbidité. En tout état de cause, donner un nouveau diagnostic parmi les 30 précédents fournis par le corps médical ce ne serait qu'une spéculation supplémentaire. Les troubles bipolaires n'ont été désignés ainsi que depuis 30 ans. Et qu'est ce que cela change par rapport à ses productions, de savoir d'ou lui venait son génie? Si la journée mondiale de la bipolarité a été fixée au 30 mars, date anniversaire de la naissance de Vincent, c'est certainement une coïncidence !"

 

Toutes les informations sur l'association sur http://bipolairesitusavais.com


 

 

A.V.P.

 

 

 La Présidente de l'association Marie Paule Pierrel "savoir, pour dominer la maladie, ne pas la laisser dominer"

 La Présidente de l'association Marie Paule Pierrel "savoir, pour dominer la maladie, ne pas la laisser dominer"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article