Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Rédaction

Avrinsart: poignardé à la cuisse, il décède d'une hémorragie en quelques minutes

Le procureur des Vosges, Etienne Manteaux et le Directeur Départemental de la Sécurité Patrick Roussel ont donné une conférence de presse vendredi dernier suite au décès de Jamal Vidal, âgé de 29 ans, tombé à la Zup jeudi soir à 23 h 50.

"Ce n'est absolument pas un règlement de compte. Ils se connaissaient et avaient commencé une partie de poker au snack du coin. A la fermeture ils sont partis dans une cage d'escalier pour poursuivre la partie. Il y a eu une rixe pour un différent de jeu futile entre les deux joueurs en la présence d'un troisième participant, qui a tenté de s'interposer . Un seul coup de couteau a été donné".

Une partie de poker qui finit mal

Le détail des évènements a été expliqué par les survivants qui ont collaboré avec les enquêteurs. Sur les réseaux sociaux, l'information s'est répandue rapidement, les deux jeunes appartenant à des familles installées depuis longtemps dans le quartier . "Les deux familles n'avaient aucun différent entre elles, elles font maintenant leur deuil". "L'auteur présumé a été interpellé peu de temps après les faits et placé en garde à vue" a précisé le procureur. " Il admet son implication dans les faits et l'explique par une rixe qui a mal tourné avec des mots qui ont été échangées dans un contexte d'imprégnation alcoolique de l'un et de l'autre. Alors qu'il voulait repousser Jamal il a été amené à utiliser son couteau". La victime, "à chaud et sous l'effet de l'alcool" a précisé le procureur, " ne s'est pas rendu compte de la gravité de la blessure et a quitté rapidement les lieux en direction de l'hôpital mais s'est écroulée à moins de 100 mètres. Pris en charge par les secours il succombe pendant le transfert à l'hôpital Emile Durkheim d'un arrêt cardiaque". " En fuyant, il a augmenté le débit sanguin , ce qui a malheureusement précipité le décès.". "Dans l'attente des conclusions de l'autopsie à l'Institut médico légal de Nancy, il est supposé que la cause de la mort est un coup de couteau qui a sectionné l'artère fémorale".

 

Avrinsart: poignardé à la cuisse, il décède d'une hémorragie en quelques minutes

Le procureur Etienne Manteaux et le  Commissaire Patrick Roussel ont détaillé l'enchainement des faits qui ont provoqué un homicide

La victime avait 29 ans. Son agresseur 22.

La qualification des faits a été effectuée sans difficulté par les services du procureur: "Il n'y a eu qu'un seul coup de couteau, porté dans une région du corps à priori non vitale. Il n'y avait donc pas d'intention manifeste d'homicide de la part de l'auteur. C'est pourquoi il est poursuivi pour violences volontaires ayant entrainé la mort sans l'intention de la donner. Ces faits sont passibles de 15 ans de réclusion criminelle en cour d'assise". " Ce n'est pas une question d'argent ou de règlement de compte, c'est un motif futile. Les sommes en jeux étaient modestes. C'est surtout lié à la fatigue et à l'imprégnation alcoolique. Le taux du gardé à vue était de  0,37mg d'alcool par litre expiré. C'est un taux significatif sans être important"."Le mis en cause n'avait qu'une mention au casier pour refus d'obtempérer. Présenté au parquet le 8 mars, il devait être jugé le 31 mars 2017 pour des actes d'intimidations vis à vis des forces de police". Par recoupement d'informations,  on apprenait que poursuivi en début de mois par la police alors qu'il s'enfuyait avec d'autres jeunes dans son quartier, Oussama avait menacé avec un outil de jardinier les fonctionnaires qui avaient tenté de l'appréhender.

A.V.P.

 

Commenter cet article