Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AVP

A chacun ses héros. Sortie cinéma oblige, beaucoup de comics et Marvel cette année.
A chacun ses héros. Sortie cinéma oblige, beaucoup de comics et Marvel cette année.
A chacun ses héros. Sortie cinéma oblige, beaucoup de comics et Marvel cette année.
A chacun ses héros. Sortie cinéma oblige, beaucoup de comics et Marvel cette année.

A chacun ses héros. Sortie cinéma oblige, beaucoup de comics et Marvel cette année.

Du fantastique au  burlesque, du manga aux films d'animation, toutes les cultures et cosplayers de l'Est de la France s'étaient donné rendez-vous à Epinal pour la cinquième édition de Sen Yu, véritable alternative spacieuse au salon nancéien Anim'Est "coincé" dans le somptueux Centre Prouvé.

Samedi et dimanche, malgré le temps pluvieux,  plus de 8 500 personnes -costumées pour la plus grande partie d'entre eux- sont venues, parfois de fort loin et de l'étranger, peupler le centre des Congrès de leurs personnages et imaginaires personnels ou audiovisuels. "C'est un salon atypique. On sent que c'est un pur produit associatif, avec 100% de bénévoles à l'organisation, avec une démarche de qualité tout à fait honorable. L'état d'esprit des participants et organisateurs est décontractée, joueuse et cool. Peu de stands ou de commerces "parasites" sans valeur ajoutée, des associations d'animation très actives et représentatives, un véritable programme d'activités et de jeux. Le tout avec un prix d'entrée raisonnable, cela fait  largement la différence avec les "salons" de Nancy ou de la Belgique" témoigne Lady Carmen une spécialiste du Steampunk de charme, mannequin alternative en balade qui se prête gentiment à toutes les séances photos impromptues dans les allées.


 

Quand Steampunk rime avec dessins animés: Sire Nemo et le poney McIntosh

Quand Steampunk rime avec dessins animés: Sire Nemo et le poney McIntosh


Sire Nemo, 12 ans et déjà Steampunkeur

Son garde du coeur, Sire Nemo, rétromonocle sur les yeux ne manque pas de compléter " Troll Ball et quidditch en indoor c'est que du plaisir. Le quidditch  moldu n'était pas organisé l'année dernière et c'était bien dommage. Que ce soit la pétanque Pikachu ou le tir géant "Plante versus Zombie", ce sont des jeux nouveaux et sympa. Le top, c'était "l'escape Game" façon résident Evil: fantastique, j'ai vraiment eu peur dans le labyrinthe, je ne m'y attendait vraiment pas. Les alsaciens de l'association Fantastic Show Production sont impressionnants avec leurs déguisements sanguinolents et leur tronçonneuse. C'est la troisième fois que je viens, mais cette année c'est vraiment exceptionnel. Et j'ai l'impression qu'on a passé moins de temps dans les files d'attente , c'est mieux organisé et plus fluide".

 

 

Hug, peluches et compagnieHug, peluches et compagnieHug, peluches et compagnie

Hug, peluches et compagnie

"De plus en plus participatif"

"A la différence d'autres salons, nous sommes de plus en plus participatifs, animés et variés" précise  Jean-christophe Transler, Président et membre fondateur de Senpai no Yume ( SenYu) l'association organisatrice. " Transculturels, modern pop, créatifs et ouverts, nous débordons largement du contexte de la culture des mangas et costumed players, pour toucher les amateurs de cultures imaginaires que ce soit des films d'animation, de science-fiction,  d'horreur ou de fantastique. Nous avons par exemple développé les animations dansées avec les Kuwabara ou les concours à base de jeux vidéos, originaires d'Asie principalement. Que ce soit du retro gaming avec les compétitions de Super Mario Kart ou de speed gaming ( boucler toutes les étapes d'un jeu vidéo dans les plus brefs délais). Les associations Spinarcade, Lorraine e-sport et bien d'autres ont leurs espaces réservés pour leurs matériels informatiques et compétitions. La ville d'Epinal et le centre des Congrès sont véritablement à notre écoute pour nous assister et nous aider, c'est un véritable luxe comparativement aux contraintes vécues de salons plus mercantiles. Je ne sais pas si c'est une question d'état d'urgence ou pas, mais à Epinal  c'est décontracté. Ils nous font confiance, on nous prends au sérieux et on laisse notre association s'exprimer. Il ne nous reste plus qu' à mettre en valeur nos compétences internes" ."La centaine d'organisateurs que nous regroupons maintenant constitue une équipe cohérente et stabilisée" précise Romain, l'un des organisateurs. "On est en lice pour devenir le principal festival des mondes imaginaires. Ce sera une étape fantastique que de pouvoir la franchir, il suffit de démarrer le vendredi soir et d'avoir une logistique de transport plus étoffée. C'est la principale demande des visiteurs sondés alors que l'on n'a eu pratiquement aucun retour négatif pour les animations et jeux proposés. Seulement une semaine de travail de la part de tous nos bénévoles et obtenir un tel résultat: c'est un véritable succès pour nous. On est très confiants pour 2018".  

 

A.V.P.

 

Transgenre et créatif, le modern pop marque son tempsTransgenre et créatif, le modern pop marque son tempsTransgenre et créatif, le modern pop marque son temps

Transgenre et créatif, le modern pop marque son temps

La photographie des costumés, une activité captivante
La photographie des costumés, une activité captivante
La photographie des costumés, une activité captivante
La photographie des costumés, une activité captivante

La photographie des costumés, une activité captivante

Une foule facilement diluée dans un espace adapté et spacieux
Une foule facilement diluée dans un espace adapté et spacieux
Une foule facilement diluée dans un espace adapté et spacieux

Une foule facilement diluée dans un espace adapté et spacieux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article