Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par A.V.P.

"Un exemple indigne d'une administration!"

Fabrice Pisias, du mouvement France Insoumise, n'a pas de mots suffisamment durs pour qualifier la situation que doit affronter Aurélien Fréchin en grève de la faim depuis une semaine devant les locaux de son ancien employeur, le Conseil Départemental.

A la tête d'une trentaine de soutiens du gréviste, le groupe faisait signer la pétition de soutien et manifestait sa solidarité rue de la Préfecture au 5ème jour de la manifestation, physiquement éprouvante , de l'ancien veilleur de nuit, qui ne s'accorde aucune nourriture sinon un breuvage à base d'eau sucrée.

 

 

"Un exemple indigne d'une administration!"

2 ans de régularisation de salaires prescrits

"Non seulement il a du s'asseoir sur 2 ans de salaires non payés, tombés en prescription, mais lorsqu'il demande que lui soit payé ce qui lui est dû, et qui remonte à 2010 jusqu'à 2013, on lui refuse" commente avec véhémence le militant de France Insoumise. "Je suis abasourdi de voir un tel cynisme de la part de responsables administratifs. Qui les pousse à tenter de négocier à la baisse ce qui est  dû à ce jeune professionnel, maintenant black listé? Même dans le privé en France, on a jamais vu cela. Aux prud'hommes ce serait une condamnation immédiate. Est ce que du fait qu'il s'agisse d'une collectivité territoriale, les politiques peuvent s'estimer au dessus des lois ? C'est un signal fort qui est donné par les politiques de l'establishment au grand public: le fric justifie tous les comportements antisociaux, la vénalité motive toutes les dérégulations. Il faut que cela cesse!"

 

 

"Un exemple indigne d'une administration!"

Les enjeux dépassent le cas d'Aurélien

"En pratique les enjeux sont supérieurs à la régularisation financière de la situation de cet ancien veilleur de nuit. Si l'administration joue la montre par rapport à une décision de justice très claire, c'est que d'autres employés attendent que leurs rémunérations soient régularisées rétroactivement. Plus le temps cours, moins il y aura à débourser pour les autres employés, qui ont eux aussi été payés qu'à hauteur de 50% de leur temps de présence, en contravention avec la législation." Sur le site social "Récit d'un gaucher" d'Aurélien Fréchin, les manifestations écrites de solidarité ne cessent pas. Le manifestant donne de ses nouvelles de santé, qui sont plutôt bonnes. Il peut conserver le moral puisque les tractations sont encore en cours entre avocats, une nouvelle requête administrative de Maitre Picoche, l'avocate d'Aurélien, devant être envoyée courant de la semaine faute de réponse satisfaisante. "Est ce bien la peine de se flinguer la santé pour 25 000 euros" commente une passante. "Il va avoir des séquelles ce jeune, il peine à aligner deux mots. Il y a urgence à régulariser la situation. J'ai signé la pétition et je suis extrêmement déçue de l'attitude des collaborateurs de Monsieur Vannson.  J'ai voté pour lui mais c'était la dernière fois. Je saurai m'en souvenir."

A.V.P.

Commenter cet article