Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par MZ

15 jours de gréve, et ça continue!

Aurélien Fréchin, soutenu au quotidien par la CGT, France Insoumise, ses amis et sa famille, poursuit sa grève de la faim sur le trottoir du Conseil Départemental entamée depuis plus de 15 jours. Une situation incongrue pour cet ancien salarié du département des Vosges, qui a du batailler ferme au tribunal pour faire reconnaitre l'inexécution de la législation par son ancien employeur. Payé pendant plusieurs années à "tarif réduit", l'ancien veilleur de nuit a obtenu la condamnation du département pour les années non prescrites, c'est à dire de 2010 à 2013. Ses calculs de régularisation donnent un montant de plus de 50 000 euros d'arriérés de salaire, son ancien employeur ne souhaite que lui en accorder que la moitié.

 

 

15 jours de gréve, et ça continue!

Don Quichotte ou martyr?

Maitre Stéphanie Picoche, l'avocat d'Aurélien, a entamé une nouvelle procédure auprès du tribunal administratif en l'absence de proposition satisfaisante du directeur des services. "Ils jouent la montre de façon honteuse" témoigne Serge de la CGT. "C'était prévisible. Julien se sacrifie pour ses collègues qui attendent le résultat des courses sans faire de vagues. L'administration en général et la territoriale en particulier n'aiment pas avoir tort, ou en tout cas assumer les historiques des mandatures précédentes. Ils se retrouvent dans une situation déroutante sinon honteuse. Aurélien a beaucoup de courage". " Dans le privé, cela fait longtemps que cette situation aurait été réglée en référé et aux prud'hommes. Il faut savoir que l'administration en général ne sait pas négocier, ou alors sous la pression. Regardez en Guyane!".  José, qui vient rendre régulièrement visite à Aurélien complète:" L'establishment départemental considère certainement qu'une fois élus et installés, ils n'ont plus de compte à rendre pendant  6 ans. C'est du mépris manifeste. Un sens des valeurs humaines insultant pour les électeurs."

15 jours de gréve, et ça continue!

580 signataires

Sur le site social "Récit d'un gaucher" les messages de soutien ne tarissent pas. La pétition qui est proposée aux passants rue de la Préfecture a atteint les 580 signataires. Pour Corinne, la mère d'Aurélien,  la situation n'est pas rassurante pour elle et son fils, au bout de 15 jours d'alimentation à base d'eau sucrée. Elle tempère sa colère et intériorise ses craintes" Je ne lui dit pas mais il a beaucoup maigri. Il ne veut pas se peser pour ne pas se mettre la pression mentale. Il n'arrive plus à déplacer seul ses affaires et il ne peut plus parler. Toute notre famille le soutien et ils viennent de toutes les Vosges: de Saint Nabord, de Pouxeux, de Jarménil. Il est dans son droit! C'est inconcevable une situation pareille! Il est obligé de mettre sa vie en danger pour être entendu? Mais dans quel monde on vit? Il va maintenant être suivi médicalement tous les jours, mais cela va mal finir! Est ce qu'il faut solliciter un médiateur ou François Hollande et avoir une visite de soutien sur un lit d'hôpital avec la presse nationale  pour que la situation bouge?". Manifestement la détermination d'Aurélien Fréchin ne faiblissant pas, l'indispensable  solution est attendue de la part  du Conseil Départemental.

M.Z. pour A.V.P.

 

 

Commenter cet article