Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par A.V.P.

La palette bleue fait son printemps au Bailli

Les cinq amis aquarellistes  surpris en plein travail d'installation de leurs œuvres:  Jeanne Thiriet,  Josiane Petit, Sabine Morel, Bernard Humeau et Renée Verfaillie

 

Les 6 aquarellistes de l'association La Palette Bleue exposaient leurs dernières création au Bailli la semaine dernière. Une cinquantaine de toiles figuratives et variées,  de paysages, véhicules anciens repris par la rouille et la végétation, animaux, maisons et constructions humaines . Beaucoup d'aquarelles de qualité, aucune  acrylique à la différence de leur dernière exposition au Centre Culturel de novembre 2016, et moins de représentations d'animaux exotiques et de voyages, à l'exclusion de la place Stanislas à Nancy!.

La palette bleue fait son printemps au Bailli

Interrompus  en  pleine installation de leurs œuvres

Jeanne Thiriet, Renée Verfaillie, Sabine Morel, Josiane Petit, et Bernard Humeau installaient aux murs en tenue de sport et avec en-train leurs créations en l'absence d'Alain Prinlein. Une exposition dans un cadre qu'ils connaissent, s'imposant d'exposer une fois par an  dans les galeries spinaliennes: "C'est un moyen de se forcer à  un rythme de production" précise Bernard. " A défaut de quoi ils passeraient leur temps à papoter!" précise une moqueuse souriante néammoins visiteuse anonyme.

La palette bleue fait son printemps au Bailli

Que du nouveau!

"Les œuvres que nous allons exposer sont toutes nouvelles. Travaillant dans notre atelier -l'ancienne chapelle de l'Ardoise Verte de la tranchée de Docelle - tous les mardis de l'année, la bonne ambiance de notre petite équipe fait qu'on est trés productifs". "Et on est la seule association spinalienne qui ne cherche pas de nouveaux membres, la salle est trop petite!" précise Bernard. Les compositions qui sont déjà suspendues révèlent une belle maitrise du support, de la palette chromatique et des choix de sujets. Renée Verfaillie de Vaxoncourt n'a pas changé et reste fidèle à ses carcasses de voiture et divers abandons de la société moderne, et Bernard aux paysages enneigés et ensoleillés délicatement ombrés. Pas de personnages ou de présences humaines sinon lointaines, mais tant pis. Une belle représentation de créateurs inspirés, amoureux de leur territoire et de leur art.

A.V.P.

La palette bleue fait son printemps au BailliLa palette bleue fait son printemps au BailliLa palette bleue fait son printemps au Bailli
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article