Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Onésime

Un dimanche bien laborieux pour le spécialiste de la peinture évènementielle

Un dimanche bien laborieux pour le spécialiste de la peinture évènementielle

Convergence calculée entre les expositions des collections permanentes ouvertes au public gratuitement tout le week-end à l'occasion de la treizième nuit européenne des musées, de l'exposition exceptionnelle des "Imaginales Maçonniques et Esotériques" sur les voyages du franc-maçon, mais aussi le retour de l'artiste international Moya toujours exposé sur le parvis du musée départemental et par la galerie Art'Ifices, la soirée de samedi dernier présentait une palette d'animations que plus d'un musée national aurait pu souhaiter. Outre le jeu de découverte du musée proposé en permanence par un livret adapté à l'âge des jeunes visiteurs, le conservateur du musée départemental d'Art Ancien et Contemporain ( MDAAC) Thierry Dechezleprètre avait en ses murs une animation-découverte pour retrouver les œuvres de Moya à l'intérieur des collections, une performance en direct de l'artiste et un questionnaire aux collégiens concocté par le collège Clemenceau. Les jeunes visiteurs n'avaient pas assez de leurs yeux, leurs mains et leur soirée pour tout faire!

 

 

 Qui a détecté les oeuvres contemporaines dissimulées dans la galerie du XVIIème? Qui a détecté les oeuvres contemporaines dissimulées dans la galerie du XVIIème? Qui a détecté les oeuvres contemporaines dissimulées dans la galerie du XVIIème?

Qui a détecté les oeuvres contemporaines dissimulées dans la galerie du XVIIème?

"Regarde, il y avait du maya dans les vitrines d'art populaire"

Effectivement, pour qui ne connait pas l'artiste ou ne consultait pas le guide remis en entrée du musée, la céramiques rouge de Moya peuvent ressembler à une miniature d'Amérique du sud. Avec un coté très moderne toutefois, son personnage fétiche, véritable "mini-moi" arborant à son image un nez à la Pinocchio et de petites lunettes rondes. Ce même personnage totem étant repris dans une toile reproduisant une œuvre classique du musée avec un cadre similaire dans la galerie du XVIIème, et là encore par un passage trop rapide d'habitué on pouvait le manquer. Une autre œuvre, portrait de Dolly toute langue dehors, figurait plus loin, mais il était difficile de confondre perruque du 17ème siècle et laine bouclée. Pas de problèmes pour la vidéo projetée à l'entrée, on voyait bien qu'il s'agissait du musée départemental visité par Dolly la brebis clone, emblématique des Dolly Party de la côte d'azur. Un étonnant travail de reconstitution sur second life effectué par l'artiste, comme un nouveau clin d'œil aux visiteurs qui ne pouvaient qu'en être amusés .

 

 la Joconde moyesque ne manque pas d'appâts
 la Joconde moyesque ne manque pas d'appâts
 la Joconde moyesque ne manque pas d'appâts

la Joconde moyesque ne manque pas d'appâts

Performances au musée, de nuit comme de jour

Au premier étage, dans une salle réservée, le portrait de la Joconde retrouve une seconde vie servant de modèle à une performance quasi dadaiste du peintre contemporain. Une nouvelle joconde Moya, enfantine, aux couleurs percutantes, blonde et pulpeuse entourée d'angelots et d'ânes. La performance était d'autant plus intéressante qu'une bonne quinzaine de spectateurs écoutaient l'artiste avec recueillement expliquer ses choix artistiques et son parcours niçois. Une mis en scène surréaliste ce soir là et avec un public d'explorateurs de l'art plus que d'amateurs. "Il est entré de son vivant dans un musée, quelle consécration" susurre une dame à sa voisine. Marcel Deschamps aurait apprécié le burlesque de la situation.

 

Effervescence pour la nuit européenne des musées au MDAACEffervescence pour la nuit européenne des musées au MDAAC

En intérieur et en extérieur!

"Il n'y avait pas eu de création performance dans le musée départemental depuis bien longtemps" commente le conservateur. " C'est une occasion exceptionnelle pour bien des visiteurs de voir un artiste connu en action, avec pour volonté de croiser les genres, quelques unes de ses œuvres parsemées parmi les collections permanentes. Sans compter qu'avec le couplage des Imaginales ils peuvent visiter l'exposition originale et exclusive des voyages symboliques des Francs-maçons". Le lendemain après midi, nouvelle performance pour Moya sur le parvis du musée, avant de repartir sur Nancy puis le sud. La conception et la peinture d'une fresque de plus de 10 mètres sous un soleil des plus chaud. Mission accomplie malgré le vent qui agitait passablement la bâche tendue entre les poteaux. "Ce tableau est tel que lui même: plein de fraicheur, de fantaisie, de générosité. On a vraiment beaucoup de chance qu'il soit revenu" commente Gérard qui était venu au premier vernissage de l'artiste. L'ensemble des productions spinaliennes de Moya seront exposées chez Art'Ifices Art Galerie ( ouverte les samedis et dimanches de 16 heures à 20 heures.). Avec 633 visiteurs lors de la soirée européenne ( pour 500 en 2016) l'objectif de la mission d'animation et de découverte a été atteinte au musée départemental vosgien.

 

Onésime pour A.V.P.

 

 

Effervescence pour la nuit européenne des musées au MDAACEffervescence pour la nuit européenne des musées au MDAAC

Commenter cet article