Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par MZ

 Kursat, patron du Snack EFES 2 flambant neuf

Kursat, patron du Snack EFES 2 flambant neuf

Les Donner kebab sont moins d'une dizaine dans l'agglomération, en confrontation directe et culturelle avec les sandwicheries, les boulangeries et la restauration rapide de périphérie. Faute de pouvoir assurer à nos lecteurs la certitude d'avoir trouvé le meilleur kebab - il faudrait quand même avoir un sacré appétit ! - nous avons interrogé le dernier ouvert, ou plutôt réouvert, des restaurants rapides orientaux d'Epinal.

 

 

Un kebab qui vaut bien les guinguettes du bord de Marne!

Un kebab qui vaut bien les guinguettes du bord de Marne!

Tout nouveau tout beau

Quelle surprise de retrouver Kursat Karacaer derrière le guichet du dernier né des kebab, rue du Maréchal Lyautey, sous les frondaisons des marronniers le long du canal. Légèrement en retrait de la place des quatre nations, le restaurateur d'origine rambuvetaise bien connu sur Epinal pour son sens du commerce et son hospitalité vous accueille avec le même sourire qu'il arborait dans son précédent kebab rue François Blaudez, face au marché couvert. " J'ai racheté cet établissement il y a deux mois. J'ai fait effectuer des travaux très importants de remise en état et de mise en conformité d'hygiène pratiquement sans arrêt pour pouvoir ouvrir cette semaine. J'ai beaucoup de plaisir de redémarrer avec du matériel neuf et un endroit irréprochable ".

Première succursale pour Snack Efes et second point de vente sur Epinal

"J'ai confié mon précédent commerce à mon frère et ouvert cette succursale qui dispose d'une terrasse et d'une quarantaine de places. C'est en quelque sorte le transfert de l'héritage de mon père Bekir, puisque ce dernier a fermé son restaurant "Chez Ismet" rue de Nancy il y a quelques temps. C'est une nouvelle aventure pour moi car je serai ouvert toute la journée à la différence de la place du marché. La clientèle est différente, il y a plus de passage ici, moins de résidents. Mais rien que par le bouche à oreille et sans publicité préalable, dés le premier jour j'ai été pris d'assaut par des clients fidèles venant de la rive droite ou par d'anciens clients de mon père. J'ai vraiment fait le maximum sur l'hygiène, la propreté et la conformité des lieux. Les habitués me connaissent, ils savent que je ne lésine pas sur la qualité des produits et du service " .

Un exemple à suivre?

Interrogé sur son exemple à suivre pour les commerçants de la ville, dont plusieurs ont profité des vacances commerciales nombreuses pour se déplacer, Kursat confie avec un sourire modeste : "un second point n'est pas la solution à tous les inconvénients en rapport avec l'amplitude horaire et les charges sociales. Mais cela permet de faire une petite économie d'échelle et de bien résister aux enseignes nationales. Et si c'est géré avec rigueur et en synergie avec l'environnement il n'y a pas de raison de trouver une clientèle stable. Même si la zone des Quatre nations compte, avec la rue Léopold Bourg et les Etats Unis comprises, la plus forte densité de points de vente de sandwicheries et de restauration rapide. C'est dans la durée et la constance qu'un commerçant montre sa valeur! ". Avec 17 ans de présence sur Epinal il est certain que Kursat parle d'expérience.

Matthieu ZALLEM

 

 

Commenter cet article