Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par A.V.P.

Les univers imaginaires de retour à EpinalLes univers imaginaires de retour à Epinal

"Le" Festival qui a fait la renommée de la ville s'installe dés à présent dans le parc du Cours et les organisateurs annoncent un objectif de trafic supérieur à celui de l'année précédente qui atteignait les 30 000 visiteurs. La 16ème édition des Imaginales qui a pour thèmes "Destinations" se déroulera à partir du 18 mai et pour quatre jours, avec plus de 300 auteurs, illustrateurs et maisons d'édition, 100 conférences, 12 expositions et des dizaines d'animations répartis avec harmonie dans les pôles d'activités principaux, regroupés sous les 4 chapiteaux "Magic Mirrors". Prix littéraires, Sciences et fictions, Histoire et imaginaire, contes et conférences, tables rondes et expositions seront des destinations qui assureront le plus grand bonheur des amateurs et des curieux venant de tous les pays.

 

Une colonisation pacifique de la ville

Prenant place Espace Cours, le pôle Sciences et fictions proposera son mélange de recherche et de prospective dans une exposition intitulée "Débarquez sur Mars" et vous fera découvrir les 11 doctorants de l'université de Lorraine finalistes participants de "Ma thèse en BD" , qui ont adapté leur travail scientifique à une lecture pour tous grâce aux dessinateurs Peb & Fox. Des travaux de recherche en biologie, mathématique, sociologie, innovation, chimie, physique, environnement y sont présentés avec un ton décalé et humoristique. Une grande exposition de Jacques Lélut intitulée « Voyages stellaires » au planétarium d’Epinal accueillera les sculptures et vaisseaux imaginaires de ce créateur malouin, producteur d'ambiances fantastiques et baroques à base de surcycling et de détournement d'objets ( visible jusqu'à octobre). Les "Imaginales Maconniques et Esotériques" proposeront leur exposition constituée d'histoire et d'imaginaire au Musée Départemental ( ouvert jusqu'à minuit le 20 mai) en partenariat avec la Société d'Emulation des Vosges et le Musée de la Franc-maçonnerie. Mais c'est aussi l'occasion de relever le retour le 19 mai d'un conférencier local, Thierry Receveur Professeur agrégé de philosophie en Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles de Strasbourg, professeur à l’Ecole Supérieure d’Art de Lorraine, membre du groupe de Réflexion éthique d’Epinal le donnera une conférence d'actualité sur le "Corps marchant" à 17 heures au Temple maçonnique. La galerie du Bailly, le Centre Culturel, la Souris verte, la BMI, La Plomberie, les Cinés Palace, les soirées théatre des ATP, le Conservatoire de Musique, le Pays d'Epinal et ses "diners Insolites" proposeront des programmes propres à la période du Festival, réalisant un croisement foisonnant d'auteurs, de disciplines distinctes et du thème.

Les costumés étaient présents pour la présentation du programme avec Stephanie Nicot, la directrice artistique du Festival.

Les costumés étaient présents pour la présentation du programme avec Stephanie Nicot, la directrice artistique du Festival.

Un pays invité .... de proximité!

Mettant tous les ans des pays en avant, et après les Etats Unis en 2016, les Imaginales ont donc mis à l'honneur un nouveau pays avec la Suisse par le biais de 7 de ses représentants. On peut relever parmi ceux-ci Hubert Froidevaux, du collectif Plonk et Replonk de La Chaux de Fonds, Georges Panchard ( auteur de Forteresse), Olivier Sillig ("Lyon, simple filature" en 2008 qui a obtenu le Prix Bibliomedia 2008), et l'illustrateur et auteur François Rouiller ( Métaquine).

 

Les Imaginales 2016 étaient un succès, on n'attends plus que le soleil pour 2017

Les Imaginales 2016 étaient un succès, on n'attends plus que le soleil pour 2017

"Le" principal festival d'Epinal

 

Moonwicca, une "bloguiste" steampunk dont la réputation grandit régulièrement et qui ne rate pas une édition "en costume" depuis 5 ans, livre avec enthousiasme et jubilation son commentaire sur la nouvelle édition. "Plus qu'une bulle spatio-temporelle, le festival est un cosmos de galaxies, ou les univers s'entrechoquent et s'enrichissent réciproquement. C'est une illustration de la société ouverte et prolifique développée dans certains ouvrages. Le festival est en évolution constante et si l'écrit est encore dominant, l'oralité, l'apparence visuelle ( avec ou sans body painting) et la vidéo prennent naturellement une place croissante. On n'est jamais déçus! La dimension historique et cosplay des millénials n'est pas encore totalement assumée par les organisateurs mais elle prends de l'ampleur. Afficher ses différences est un jeu et j'y serai ! "

 

A.V.P.

 

 

 

Commenter cet article