Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par A.V.P.

Epinal: une fiesta de la musique avec un final endeuillé
Epinal: une fiesta de la musique avec un final endeuillé
Epinal: une fiesta de la musique avec un final endeuillé
Epinal: une fiesta de la musique avec un final endeuillé

Dans une chaleur toute méditerranéenne annonciatrice des vacances d'été, le centre ville d'Epinal était pratiquement bloqué à la circulation automobile pour la fête de la musique mercredi dernier, au profit des piétons, des commerces de bouche et de la vingtaine de groupes ou d'animation musicales et dansantes qui se produisaient ce soir là. Tous de bonne volonté et de tous les niveaux, la bonne humeur et la bienveillance du public était de mise à tous les carrefours pour les écouter un  instant. Une fête qui a pris une tournure dramatique vers 2 heures du matin suite au décès d'un jeune de 23 ans par noyade dans la Moselle.

Epinal: une fiesta de la musique avec un final endeuillé

La Nouba du 1er Régiment de Tirailleur à la Préfecture

Sortant de son répertoire traditionnel et militaire la fanfare du régiment spinalien a donné un récital dés 17 heures dans la cour de la Préfecture, lieu qui présentait l'avantage de proposer un peu plus d'ombre que dans les jardins du coté de Gambetta. Le Préfet Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, le Caïd Franck Boudet et Christophe Petit adjoint à la culture ainsi qu'une cinquantaine de particuliers ont pu assister à des représentations populaires et jazzy engageant une quinzaine de musiciens ainsi que le fameux Messaoud et son gardien qui sont parvenus à rester imperturbables pendant l'heure musicale. Un cadre habituellement très formel mis à disposition pour un moment musical convivial.

 

 

Epinal: une fiesta de la musique avec un final endeuillé

Le Conservatoire à la BMI

Autre originalité dépaysante, les premiers cycles du conservatoire se produisaient sur le parvis de la Bibliothèque Multimédia de la rue Saint Michel. Cuivres, cordes et bois ont tour à tour entonné quelques morceaux de leur répertoire à la grande satisfaction de la centaine de parents présents sur les bancs et Isabelle Thomas leur directrice.  D'autres groupes issus du conservatoire se produisaient dans les rues de la ville dont les collégiens " les Jeems" devant l'Hédoniste de la rue des Halles.

Epinal: une fiesta de la musique avec un final endeuillé

Beaucoup de diversité et donc du bruit!

Blues rock place des Vosges, variété au marché couvert, du Métal rue de la Maix -totalement fermée à 18 heures dans son embouchure du coté de la rue entre deux portes- des animateurs musicaux devant la Fac de droit et devant la boulangerie du château, aucunes limites n'étaient posées aux amateurs et semi-pro. Les restaurants  accueillant de nombreux groupes sur leurs terrasses même, ce qui ne semblait pas particulièrement déplaire à leurs clients. " Ce sont les chiens et les personnes âgées qui souffrent le plus de cette cacophonie. Et comme j'habite Rue Lormont et que j'ai un chien, je peux vous dire que je souffre lors des fêtes de la musique. En plus je rentre de la campagne ou j'ai été chercher un peu d'air frais! Le contraste est d'autant plus douloureux" confie Jean-Pierre, un septuagénaire un peu accablé par la situation. Un affaire de patience et de bouchons anti-bruit ! .

Epinal: une fiesta de la musique avec un final endeuillé
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article