Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par A.V.P.

Betty love des Cherry girls de Nancy

Betty love des Cherry girls de Nancy

 

Avec un temps couvert mais chaud et des prix déjà bien soldés, la nuit américaine à Epinal a une nouvelle fois empli  la ville de ses milliers de chasseurs de prix  et de badauds. Barbe à papa, barbecue, ballons pour les enfants, défilés de motos et d'autos américaines, 3 énormes "trucks" quai des bons enfants, un taureau mécanique et des tirages  au sort à gogo, danses US, concerts et orchestres.... Tout était organisé pour réutiliser le rêve US et faire venir la foule, parfois de fort loin, dans un esprit bon enfant et prompt à s'enthousiasmer à la vue de nouveautés.

 

 

Les gendarmes à New york?

Les gendarmes à New york?

Des magasins qui ont bien joué le jeu

 

Fin de semaine chargé pour les commerçants - mais aussi les employés municipaux mobilisés par la sécurité et obligés de bloquer chaque fois les rues avec leurs engins - qui ont du se partager entre les soldes, la nuit américaine et la braderie du dimanche. Les magasins ont été nombreux à jouer le jeu des prolongations d'horaires jusqu'à minuit et des prix défiants toute concurrence, quand ils ne sont pas eux même allé chercher des stands et des animations pour agrémenter leur quartier. Sébastien Noél de la boulangerie éponyme de la rue François Blaudez avait sorti machine à glace et chaises pour ses clients, face au stand d'animation musicale qu'il avait fait venir ainsi qu'à coté d'une énorme Cadillac décapotable rouge bordeaux  des années 60. " Les visiteurs et passants sont enchantés de poser devant. C'est un ami qui est gentiment venu à ma demande la stationner dans notre rue, alors que l'essentiel des véhicules sont place Pinau et rue du Boudiou, prés du village indien et du graff du hamburger US de 20 m2 signé Sakew et Vince".

 

 

Vince et Sakew : un petit creux?Vince et Sakew : un petit creux?Vince et Sakew : un petit creux?

Vince et Sakew : un petit creux?

Betty Love des Cherry girls

La Présidente des Cherry Girls de Nancy, Betty Love, pimpante en bleu turquoise et jupe "fiveties" est très satisfaite d'être venue avec son compagnon Didier. " On n'a pas ce genre d'animation à Nancy. Je ne sais pas si c'est que la ville est trop grande ou les commerçants trop guindés... En tout cas on a déjà fait un premier tour des animations et des expo de voitures et on y retourne pour les musiques. L'année prochaine je reviendrai avec les filles de mon club pour exhiber nos looks de pin up des 50's".

Gérard de Mirecourt est venu en famille: " On est tous amateurs de belles américaines. Plutôt des années 70, quand elles commencent à être sport et GT, la corvette étant mon idéal automobile. Mes enfants ce sont plutôt les motos qui les intéressent, et là c'est une occasion de faire le plein des mirettes et des portables pour montrer aux copains".

 

 

Concert Mickael Jones quai des bons enfants et des petites boucheries à Epinal

Musique à gogo

Outre plusieurs stands d'animateurs musicaux et le concert de Michael Jones ce soir là à Epinal, de nombreux groupes se sont produits, tout le long de la soirée place des  Vosges, rue des Etats Unis, place Georgin... Une véritable reprise de la fête de la musique! Mais c'est bien pour le guitariste franco-gallois star du trio Jean-Jacques Goldman-Fredericks et Jones que l'on recensait le plus de monde avec prés de 10 000 spectateurs des deux cotés du canal.

 

 

Les quais étaient bondés pour le concert du franco-gallois Mickael Jones

Les quais étaient bondés pour le concert du franco-gallois Mickael Jones

Une occasion de sortir en famille

 

" Le thème américain est un alibi" confie Bernard " Tout le monde sort et montre ou regarde ce qu'il veut. Gracieusement ou pour faire des affaires en nocturne. Ce qui est le cas de ma femme! Moi je rencontre des collègues et on discute gentiment ou on boit un coup. Personnellement, je préfère la braderie. J'ai pas le temps d'aller au marché en semaine, et c'est une occasion de sortie pratique. Là, c'est de la ballade pour voir le neuf. Mais je ne ressortirais pas dimanche, une fois suffit! On avait déjà fait la fashion night en début de mois, cela commence à faire beaucoup!"

 

 

Dans la cage à billets pour la loterie

Dans la cage à billets pour la loterie

 

Un budget mesuré pour un résultat fantastique

 

"C'est une soirée qui demande énormément de travail au bureau, aux membres d'ODP se mets en scène qui nous aident bénévolement, et aux employés municipaux" confirme Hervé Poirat, le président d'Epicentre. "Mais c'est aussi beaucoup de bénévolat et de relationnel. C'est une animation qui compte dans la vie de la cité et qui ne coute à notre association que 20 000 euros. Je vous cite en exemple Amerikan Coffee, un couple de jeune qui viennent d'ouvrir galerie Saint Nicolas, qui se sont débrouillés tous seuls pour avoir un taureau mécanique. Cartridge World de la rue des Etats Unis une cabine à billets en soufflerie pour des tirages au sort de bons d'achat. Et bien d'autres. C'est une soirée de l'enthousiasme et de la fête commerçante, c'est magnifique et unique dans notre région"."Il ne reste plus qu'à organiser une véritable parade US avec confettis, cowboys, chars de pompom girls, dirigeables et sosies de cinéma pour boucler la boucle.  Mais là ce serait un autre budget" confie un badaud.

 

A.V.P.

 

 

Troisième succès pour la nuit américaine d'EpicentreTroisième succès pour la nuit américaine d'Epicentre

Commenter cet article