Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par A.V.P.

Une trentaine d'opposants de "Sortir du nucléaire" en soutien spontané à la résistance de Bure

Une trentaine d'opposants de "Sortir du nucléaire" en soutien spontané à la résistance de Bure

Environ 200 gendarmes ont investi la Maison de la Résistance au projet Cigéo à Bure mais aussi des domiciles à Mandres, Comercy et prés de Verdun. Sur double commission rogatoire ils enquêtaient à la fois sur les origines d'une action sur l’hôtel-restaurant du laboratoire de l’Andra de juin dernier et la recherche de stupéfiants. Entrés de force, saisissant ordinateurs livres et téléphones, les forces de police judiciaire ont procédé à la vérification d'identité de tous les opposants présents, appréhendant ceux qui se rebellaient. Immédiatement mobilisés , une trentaine d'opposants du réseau "Sortir du nucléaire" ont organisé une manifestation de soutien devant la Préfecture.

 

 Le nord lorrain bien ancré dans le nucléaire, mais pour combien de temps ?

Le nord lorrain bien ancré dans le nucléaire, mais pour combien de temps ?

"Une opération foireuse de harcèlement"

 Les militants anti-Bure dénoncent "une criminalisation de la lutte anti-nucléaire, une pression et un harcèlement quotidien. La violence est du coté de l'état, pas des opposants" . "Les forces de l’ordre sont rentrées dans la Maison au pied de biche, ont cassé la porte d’entrée, et également des vitres de caravane. A Mandres ils n'ont fait que saisir des livres, une opération de force disproportionnée et foireuse" poursuivent les membres du réseau. "Face à une résistance pacifique et citoyenne, l'état et ses émanations industrielles visent à nous extrémiser.  L'incendie d'un hôtel est reproché aux résistants. Dans 3 ans on n'en parlera plus. Alors que dans 3 générations on parlera encore de la zone d'enfouiement de Cigéo à Bure.

 

Manifestation de soutien aux opposants du projet Cigéo

L'exemple allemand en référence

"En Allemagne ce qui a fait changer d'opinion Angela Merkel c'est que des études épidémiologiques menées depuis 30 ans prouvaient qu'en dessous de 50 kilomètres le niveau de leucémie chez les enfants est plus élevé qu'entre 50 à 100 Km" atteste Andréas. "Le nucléaire cela tue les enfants! Et pas qu'à Fukushima ou à Tchernobyl. Il y a un danger manifeste, le principe de précaution devrait prévaloir!".Pour Jean-Luc de "Sortir du nucléaire" les "conflits d'intérêt et la connivence entre l'appareil d'état, les politiques et la filière nucléaire ou l'industrie n'est plus à prouver. Le copinage existe et l'absence de remise en cause de choix technologiques remontant aux années 70 est une erreur". "L'Islande, le Danemark et la Norvège ont une politique volontariste non fossile et non nucléaire bien plus prononcée que la France" confirme Andréas "l'opinion publique doit se rendre compte de la situation et les médias devraient donner objectivement la parole à plus d'experts indépendants sur le sujet".

Prochain rendez-vous avec le réseau sortir du nucléaire le mardi 7 novembre au sujet de la "radioprotection à Fukushima" pour une conférence à l' amphithéâtre de la faculté de droit pour le témoignage d'un expert japonais.

 

http://epinalinfos.fr/wp-content/banners/CDHV_banniere_2017.png http://epinalinfos.fr/wp-content/banners/CDHV_banniere_2017.png

 

Manifestation de soutien aux opposants du projet Cigéo
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article