Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par A.V.P.

Marche blanche pour Alexia

Prés de 150  joggeurs et sympathisants se sont réunis samedi dernier Place Foch à Epinal en hommage à Alexia Daval dont le corps a été retrouvé calciné prés de Gray-La-Ville, en Haute-Saône. La jeune femme de 29 ans avait été portée disparue alors qu'elle était partie faire un footing prés de chez elle le 28 octobre. L'association des Vosg'Runners avait lancé l'initiative dans le département à l'image de ce qui s'est organisé dans une vingtaine de villes en  France. Particularité locale, plutôt qu'une course, c'est une marche blanche en direction du port qui a été effectué par les coureuses et coureurs qui arboraient pour leur plus grand nombre un maillot blanc avec mention du prénom de la disparue.

 

Marie-Paule des Vosg'Runners et Amandine la Mirecurtienne, venues pour témoigner leur solidarité

Marie-Paule des Vosg'Runners et Amandine la Mirecurtienne, venues pour témoigner leur solidarité

"En soutien à toutes les joggeuses et femmes victimes d'agression"

"En 12 ans il y a eu 7 agressions de joggeuses" signale Isabelle qui n'est pas en tenue de sport mais s'estime solidaire et atterrée par le crime. "On ne devrait pas pouvoir nous retirer cette liberté. On va maintenant être obligées de courir en groupe, et bientôt de ne sortir qu'accompagnées quand on rentre de nuit? On vit une époque barbare, c'est lamentable". Marie-Paule, une spinalienne des Vosg'Runners se rappelle d'une rencontre dans les bois " avec un type pas bien net. Je n'ai jamais couru aussi vite pour m'en éloigner. On a beau se dire qu' il ne faut pas tomber dans la psychose, je cours plus souvent en ville que dans les bois maintenant". Amandine, une mirecurtienne venue pour participer à l'hommage public, témoigne, habillée d'un T-shirt blanc emprunté à la va-vite à son beau père: "on se sent toutes concernées. Je suis venue pour le symbole et par solidarité avec la famille et les amis d'Alexia. Mais on ne me changera pas. Je continuerai à courir dans les bois, c'est plus sain et il y a moins de monde". Alexia de Haute-Saône et Patou de Deyvillers, travaillent toutes les deux à Nancy "on court dans les parcs deux à trois fois par semaine. Dans la campagne à l'occasion. On est là pour faire passer le message de ne plus courir seule, même si le risque zéro n'existe pas. Et il faut continuer à courir sinon on vit plus". Maryline des Vosg'Runners a appelé à une minute de silence l'ensemble des participants avant de les entrainer vers le port en marchant.

 

Maryline des Vosg'Runners a appellé à une minute de silence pour Alexia Daval

Maryline des Vosg'Runners a appellé à une minute de silence pour Alexia Daval

Le scénario de l'homicide se précise

L'autopsie du corps d'Alexia retrouvé lundi calciné dans un bois près de Gray, a conforté la thèse du crime, écartant les hypothèses d'un accident de la route ou de chasse. Malgré la combustion du corps, de nombreux indices ont pu être recueillis permettant d' orienter les enquêteurs de la section de recherche de Besançon. "On connaît les causes de la mort d'Alexia, mais des examens complémentaires sont encore nécessaires pour en connaître le détail", a expliqué la procureure Edwige Roux-Morizot à la presse.

 

 

Patou de Deyvillers et Alexia de Haute-Saone continueront de courir.. à Nancy et dans la campagne

Patou de Deyvillers et Alexia de Haute-Saone continueront de courir.. à Nancy et dans la campagne

Marche blanche pour AlexiaMarche blanche pour Alexia
Marche blanche pour AlexiaMarche blanche pour Alexia
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article